Créer son potager en permaculture 13/17

Dans ce module, nous abordons la question du matériel intéressant à avoir pour débuter.

Cette question est importante à se poser lorsque l’on démarre un potager. Le matériel nécessaire dépendra de vos objectifs, comme nous le mentionnions dans les premiers modules : un petit potager pour récolter quelques tomates, ou un grand potager pour atteindre l’autonomie en légumes ne nécessiteront certainement pas les mêmes moyens.

Bonne lecture ! 😊

Module n°13 : quel matériel pour commencer ?

 

Une serre, vraiment utile ?

La question de l’installation d’une serre intervient généralement assez rapidement lorsqu’on commence un potager.

La réponse dépendra principalement de votre climat : dans le Sud, notamment dans le midi, la serre sera moins importante que si vous vivez en altitude en climat frais ! Néanmoins, les possibilités qu’offre une serre sont telles que nous vous recommandons d’investir, peu importe le climat dans lequel vous vivez. Avec un peu de temps de bricolage, de la récupération et de l’imagination, elle peut revenir très peu chère. Néanmoins, ne lésinez pas sur la qualité de la bâche : 200 microns, pas moins. Si vous avez le choix, préférez une bâche diffusante à une bâche thermique. La différence est expliquée dans cet article : https://www.serresvaldeloire.com/actus-conseils/bache-serre/bache-de-serre-thermique-ou-diffusante/.

Évitez également les bâches vertes dites « armées ». Nous les avons testées sur une petite serre de 6 m² à 60€ comme sur cette photo, et elle n’a pas tenue une saison… Peut-être à cause de notre climat venteux !

Voici notre serre actuelle. Elle a été faite à partir d’arceaux de récupérations, et d’une bâche neuve. Les arceaux sont reliés entre par une structure en tasseaux. Nous avons protégé les tasseaux de la bâche pour ne pas l’abîmer avec du plastique bulle (on peut utiliser ce qu’on veut). C’est du bricolage, mais elle nous a coûté moins de 300 € et fait 45 m². Elle résiste très bien aux vents violents qui frappent notre colline exposée depuis que la forêt attenante a été rasée, il y a 5 ans. 

Pensez également aux serres adossées à la maison, ou aux serres bioclimatiques type serre dôme ou walipini. Leur faculté à se maintenir à des températures convenables, même durant la saison froide, vous permettra de produire très facilement des légumes en toute saison !

L’irrigation

Investir dans un système d’irrigation peut vous faire gagner beaucoup de temps et d’efficacité dans votre arrosage. Nous l’abordions plus en détail dans le module 9 ! 😊

 

Le petit matériel

Pour cultiver, on peut s’équiper en petit matériel afin de gagner en confort, en ergonomie, et en temps !

Un bac à semis fait-maison ?

Si vous souhaitez réaliser vos plants vous-même, il est intéressant de créer une petite pouponnière. En effet, réaliser ses propres plants de poivrons et d’aubergines par exemple ne s’improvise pas si l’agencement de la maison n’offre pas cette possibilité : il faut une chambre de culture chaude dès le mois de février afin de planter des plants avec une taille satisfaisante en mai. Il est possible de créer une chambre de culture dans la serre par exemple, en réalisant des couches chaudes sous les semis, ou d’investir dans des nappes chauffantes par exemple. Nous vous conseillons néanmoins de ne pas vous y attarder les premières années : ne vous surchargez pas de travail ! Vous pouvez essayer de réaliser vos plants dans la maison si vous avez la chance d’avoir de grandes fenêtres exposées au sud. Sinon, ne vous privez pas d’acheter les plants délicats au marché, en attendant de les produire vous-même. 

Ci-dessous notre bac à semis fait-maison : il nous a coûté… 30 € ! Tout est de récupération. 

 

Les outils

Il existe de nombreux outils destinés au jardinage, mais lorsque l’on ne travaille plus le sol, ces instruments de torture pour le dos disparaissent… Ou presque ! Il est tout de même intéressant de s’équiper d’une fourche bêche pour planter les plants et les arbres. La grelinette est un super outil dans les sols lourds que l’on aura parfois besoin d’aérer au printemps. Elle est également utile pour désherber certaines plantes. Nous utilisons principalement environ 9 outils :

  • Une fourche bêche pour de nombreux travaux
  • Une serfouette pour tracer des sillons, mais un bout de bois fait l’affaire !
  • Une fourche pour soulever de la matière organique
  • Une brouette pour déplacer des plants ou de la matière organique
  • Un râteau, pour de nombreux travaux
  • Un sécateur de précision, et une cisaille, tous deux de qualités.
  • Un arrosoir, avec une pomme pour arroser en fine pluie
  • Un couteau type opinel est également intéressant, afin de récolter, de couper des ficelles, etc.
  • Nous n’avons pas encore franchi le pas de la grelinette : nous n’en ressentons pas le besoin, car notre sol est très meuble, et aussi parce que les grelinettes sont assez onéreuses !

La question des pots

Les pots sont très utiles pour réaliser les semis, même si vous pouvez apprendre à réaliser des mottes avec ou sans presse motte. Cette dernière méthode est intéressante, car le plastique disparaît de l’équation !

Néanmoins, les pots de qualités durent de longues années. Certains des nôtres ont une dizaine d’années !

Vous pouvez en récupérer facilement chez les fleuristes, ils s’en débarrassent très souvent. Jetez un œil du côté des pépiniéristes également.  

  

Nous espérons que ce module vous aidera à y voir plus clair ! Posez-nous vos questions si nécessaire 😊

4 Commentaires

  1. Bonjour Guillaume, j’ai une petite question, jusqu’a présent pour mes semis, j’utilisais des godets de récupération que j’essayais de regrouper dans de grandes soucoupes, je commence mes semis début mars, dans la maison derrière ma baie vitrée, il y en a de partout, je les sors des qu’il y a du soleil et les rentre la nuit…bref c’est beaucoup de manutention.
    Je vois souvent dans des posts sur Facebook des particuliers qui utilisent des plaques à semis- avec des alvéoles plus ou moins grandes, ça me semble être plus pratique, surtout pour identifier ce que l’on a semé, une plaque ou une rangée pour chaque variété, mais est-ce rigide ou pas ? et réutilisable ? quel coût ? et ou s’en procurer…? Un retour d’expérience me serait utile, merci ☺️

    Réponse
    • Les plaques alvéolées sont super, mais si vous prenez trop petit les plants stagnent très rapidement. Je m’en sers pour faire germer les graines et je repique au bout de 10 jours environ. Il existe néanmoins des plaques de plus grand volumes.
      Le plus simple selon moi, c’est de disposer les pots dans des cagettes que l’on récupère toute l’année au supermarché ! On peut ainsi sortir plus de plants en un seul aller-retour 🙂
      Sinon, elles sont rigides en général oui, les miennes le sont. Tapez “Plaque alvéolée maraichage” sur google, vous trouverez de nombreuses références 🙂

      Réponse
  2. Bonjour Guillaume, j’avais investi dans une grelinette, coût relativement important, mais finalement elle est trop grande et mon potager trop petit ! si j’ai besoin de ‘greliner’ je me sers de la fourche bêche qui je trouve est bien mieux adaptée. Donc comme toi je trouve que ce n’est pas utile d’investir là dedans. Pour une 1ère fois, on peut s’en faire prêter une pour préparer des planches de culture. Mais ensuite complètement inutile. En ce qui concerne les semis, pour moi c’est encore une prise de tête, cela sèche vite, ça ne sort pas il faut refaire souvent. Je préfère patienter et faire les semis en pleine terre. Bien sûr pour les légumes ratatouilles c’est une autre histoire. J’attends les bourses aux plantes, échanges de jardiniers ou surplus… Je n’ai pas encore franchi le pas pour une serre, et j’avoue ne pas savoir où la mettre ! Bonne journée !

    Réponse
    • Merci pour ce retour d’expérience 😀 oui, peut-être pas utile surtout avec des sols légers comme le mien. Pour les semis, c’est sûr qu’il ne vaut mieux pas se prendre la tête et prendre des plants, ça fait quand même gagner beaucoup de temps ! Bonne journée 😊

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Indiquez votre adresse mail pour recevoir vos dossiers

Comment aborder les engrais verts, créer un verger bio, sain et productif, ou encore quels sont les repères de cultures de chaque légume ? Distances de plantation, associations, besoins nutritifs, etc. Découvrez tout cela dans nos dossiers cadeaux à télécharger gratuitement ! Nous vous les envoyons directement par mail !

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Indiquez votre adresse mail pour recevoir votre extrait directement dans votre boîte mail

Cultivez votre quotidien et gagner en autonomie avec notre revue numérique ! Nous vous envoyons votre extrait directement dans votre boîte mail.

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, votre extrait arrivera d'ici quelques minutes ! 🙂 Pensez à vérifier vos boîtes SPAM et promotions, les e-mails automatiques s'y glissent parfois.

Indiquez votre adresse mail pour recevoir vos dossiers

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Indiquez votre adresse mail pour recevoir l'extrait directement !

Nous vous envoyons votre extrait directement dans votre boîte mail. Vous recevrez également tous nos contenus gratuits : dossiers cadeaux, formation gratuite, entre autres ! 

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, votre numéro arrivera d'ici quelques minutes ! 🙂 Pensez à vérifier votre boite SPAM ou promotions.

Indiquez votre adresse mail pour recevoir vos dossiers

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂