Créer son potager en permaculture 9/17

Nous ne connaissons pas encore l’ampleur des effets à prévoir, mais ce dont nous sommes sûrs désormais, c’est que le changement climatique est en marche. Ainsi, comment adapter notre manière de jardiner ? Quelles réponses nous apporte la permaculture ? Abordons cela dans ce dernier module !

Bonne lecture !

 

 Module n°15 : s’adapter face au changement climatique 

 

Partout dans le monde, et ce depuis quelques décennies, des changements de climats se ressentent et s’observent. Cela a commencé au plus près de l’équateur, où certains parcours de transhumance ont vu leur quantité de fourrage disponible diminuer d’année en année. Plus les années passent, plus les changements climatiques frappent nos climats tempérés. Les périodes de sécheresse sont de plus en plus longues, et en conséquence, les interdictions d’arroser sont de plus en plus nombreuses. Pour s’adapter à ce changement, plusieurs solutions s’offrent à nous, jardiniers amateurs.

 

Ces solutions, nous les avons pour la plupart déjà évoquées dans cette formation. Nous insisterons donc une dernière fois sur la manière dont les principes de la permaculture apportent des réponses concrètes et pertinentes aux enjeux de demain !

 

Agrader les sols 

 

Favoriser l’aggradation des sols leur permet d’être plus résilients face aux intempéries : un sol vivant et couvert absorbe beaucoup mieux l’eau qu’un sol travaillé, érodé. Pour mieux vous rendre compte de la différence, nous vous invitons à visionner cette vidéo de la Ferme de Cagnolle.

 

 

Installer des niches écologiques

Une biodiversité abondante et épanouie favorise la résilience face aux aléas.

Miser sur la diversité

En multipliant les espèces et les variétés cultivées, on s’assure que certaines produisent. Par exemple, en prenant des variétés de pommes aux floraisons différées, on s’évite une gelée tardive qui détruirait toutes les fleurs de notre seule variété de pommes à floraison précoce.

 

Une gestion de l’eau réfléchie

C’est selon nous une des choses les plus importantes : les pluies sont réparties dans l’année, et plus concentrées sur certaines périodes. Elles sont en plus de moins en moins importantes. Cela va certainement malheureusement continuer d’empirer… Ainsi, il est important de travailler sur son volume de stockage. Avec des gouttières dérivées et une bonne surface de toit par exemple, on peut récupérer plusieurs mètres cubes en quelques dizaines de minutes d’orage. Il faudra également, le plus possible, avoir un volume tampon important : plus les cuves sont grandes, plus elles permettent de tenir longtemps dans l’été, en attendant l’orage qui viendrait remplir une seconde fois nos réserves…

 

Adapter nos choix de variétés

Utiliser des variétés anciennes adaptées à nos terroirs est pertinent. Néanmoins, il ne faut pas s’empêcher de tester de nouvelles variétés. En effet, on peut se diriger vers des variétés aux feuilles fines, moins sensibles à la chaleur et perdant moins d’eau au travers de l’évapotranspiration. Les variétés italiennes de tomates par exemple, comme les ‘Roma’ que nous utilisons dans notre potager pour faire des sauces réagissent très bien face aux températures estivales.

 

Créer des zones de mi-ombre

Ombrer des zones du potager permet de protéger des fortes chaleurs les plantes les plus sensibles. Nous avons déjà développé cela dans le module n°2. Il existe deux principales façons de créer de l’ombre au potager :
À moyen terme, nous pouvons installer des arbres au feuillage fin directement aux abords des planches de culture, comme des pêchers par exemple.
À court terme, nous pouvons installer des plantes à hautes parties aériennes comme le maïs ou le sorgho en les semant en poquets un peu partout dans le potager. Cela permet ainsi de créer des zones de mi-ombre rapidement dans la saison, pour l’arrivée de l’été.

Un pas de plus vers les plantes vivaces et leurs écosystèmes

Les plantes vivaces peuvent véritablement nous sauver la mise lorsque les plantes annuelles ou bisannuelles n’ont pas résisté à un aléa climatique. Les plantes vivaces sont effectivement généralement plus résilientes et rustiques. On peut ainsi essayer, au fil des années, d’installer de plus en plus de plantes vivaces pour remplacer certaines plantes annuelles sensibles. Vous pouvez tout à fait cultiver des plantes vivaces comestibles, sans forcément les manger : elles seront néanmoins présentes le jour où un aléa climatique grave viendra ruiner vos cultures annuelles habituelles…

On peut aussi se tourner vers des méthodes résilientes comme la création d’une forêt-jardin ! C’est en fait la meilleure façon de s’adapter au changement climatique…

Pour aller plus loin, je vous recommande le livre « Permaculture en milieu tempéré » de Franck Nathié : une véritable mine d’or d’informations !

Alors, comment allez-vous gérer le changement climatique au sein de votre potager ?

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire ! 😊 

Merci infiniment d’avoir suivi cette formation… Nous espérons grandement qu’elle a répondu un maximum à vos attentes. N’hésitez pas à nous faire un retour par mail ou ci-dessous ! 

Si vous souhaitez aller plus loin, nous vous invitons à visiter le blog, nos réseaux sociaux, ou  à découvrir notre revue numérique à prix libre !

 

22 Commentaires

  1. Un grand merci pour cette formation, forte intéressante.
    J’ai appris pas mal de petites choses que je n’hésiterai pas à mettre en pratique dès que possible.
    Et je n’hésiterai pas à recommander cette formation autour de moi.
    Bravo pour le boulot abattu.

    Prenez soin de vous

    Réponse
    • Ravi que cette formation vous ait plu, et merci beaucoup pour le partage autour de vous. C’est très sympa ! 🙂

      A bientôt !

      Réponse
  2. Merci beaucoup Guillaume pour ces modules qui laissent à chacun la possibilité de faire ses choix en fonction de ses objectifs et de ses contraintes. C’est une précieuse base de réflexion. Bonne journée

    Réponse
    • Merci pour ce message !! 🙂

      Réponse
  3. oui Guillaume, la gestion de l’eau est primordiale au jardin. J’y réfléchit de plus en plus. On a une citerne de 10.000 lt sous la maison, et une baissière en dessous en cas de débord qui pourra permettre une infiltration dans le jardin. Espérant cette année avoir cette autonomie d’arrosage. Mais j’espère encore améliorer, les eaux pluviales de derrière la maison ne sont pas récupérer, mais je n’ai pas de place … peut-être 2 citernes de 1000 lt….
    Merci pour cette formation, bien que j’avais déjà suivi des formations, j’ai trouvé celle ci tout à fait abordable et très concise, tout est dit sans nous noyer d’information. Il y a l’essentiel à savoir sans prise de tête. A bientôt, je continue à vous suivre sur facebook et mon abonnement à votre revue très bien faite aussi.

    Réponse
    • Super si cette formation vous a aidé à mieux appréhender la gestion de l’eau, et merci pour ces compliments !

      A très vite !

      Réponse
  4. Le gestion de ces changements climatiques, je l’aborde par une réflexion sur une autre façon de cultiver: c’est pourquoi vos conseils ici sont précieux. Merci pour ces riches partages : paillage, zone d’ombre et gestion de l’eau sont les points sur lesquels je vais travailler le plus grâce à vous! .

    Réponse
    • Merci à vous Céline ! A bientôt !

      Réponse
  5. Un grand merci pour ces renseignements
    Ma première lecture de la journée depuis 15 jours!
    Ça va me manquer…
    Continuez, vous faites très bien ça 🙂

    Réponse
    • Un grand merci pour ces encouragements 🙂 A bientôt !

      Réponse
  6. Merci beaucoup pour cette formation très riche et bien menée !

    Réponse
    • De rien, et merci 😀 !

      Réponse
  7. Merci infiniment pour cette formation si riche en enseignements Je garde précieusement tous ces modules pour pouvoir y revenir au fil du temps et on sera au top l’année prochaine !

    Réponse
    • Excellent ! Donnez-nous des nouvelles !

      Réponse
  8. Ravie d’avoir suivi cette formation ! Merci !
    Cette année j’aborde mon potager avec beaucoup plus de connaissances, de meilleures pratiques, et j’espère que les productions n’en seront que meilleures 😀

    Réponse
    • Merci beaucoup pour ce partage d’expérience pendant 15 jours c’était très bien.

      Réponse
      • Merci à vous !

        Réponse
    • Je l’espère aussi pour vous 🙂 Merci de nous avoir lu !
      A bientôt

      Réponse
  9. Merci beaucoup pour votre formation et pour le temps que vous y avez consacré. Bravo à vous !

    Réponse
    • Merci Jérome 😀 !

      Réponse
  10. Merci, grand merci pour cette formation, pour ces différents modules, à la fois pedagogiques,abordables pour tout le monde et très denses en informations.

    Cette formation a donné lieu pour moi à une nouvelle réflexion sur ma façon de faire, m’a ouvert sur de nouveaux et nombreux questionnements!

    Bravo pour ce que vous faites !

    Réponse
    • Merci pour ces compliments qui nous encouragent vivement !
      A bientôt 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Indiquez votre adresse mail pour recevoir vos dossiers

Comment aborder les engrais verts, créer un verger bio, sain et productif, ou encore quels sont les repères de cultures de chaque légume ? Distances de plantation, associations, besoins nutritifs, etc. Découvrez tout cela dans nos dossiers cadeaux à télécharger gratuitement ! Nous vous les envoyons directement par mail !

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Indiquez votre adresse mail pour recevoir votre extrait directement dans votre boîte mail

Cultivez votre quotidien et gagner en autonomie avec notre revue numérique ! Nous vous envoyons votre extrait directement dans votre boîte mail.

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, votre extrait arrivera d'ici quelques minutes ! 🙂 Pensez à vérifier vos boîtes SPAM et promotions, les e-mails automatiques s'y glissent parfois.

Indiquez votre adresse mail pour recevoir vos dossiers

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Indiquez votre adresse mail pour recevoir l'extrait directement !

Nous vous envoyons votre extrait directement dans votre boîte mail. Vous recevrez également tous nos contenus gratuits : dossiers cadeaux, formation gratuite, entre autres ! 

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, votre numéro arrivera d'ici quelques minutes ! 🙂 Pensez à vérifier votre boite SPAM ou promotions.

Indiquez votre adresse mail pour recevoir vos dossiers

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂