Les macérats huileux (de romarin et autres!) sont particulièrement faciles à réaliser, à tel point que cela peut vite devenir addictif ! Le romarin est une plante que l’on a presque tous dans nos jardins : il agrémente les grillades l’été, on le fait sécher pour faire des herbes de Provence, on l’utilise en tisane, notamment pour la digestion…

Il est également très efficace en usage externe pour soulager les articulations, les muscles, mais aussi les jambes lourdes…

Il est très simple de réaliser votre macérat de romarin pour soigner tous ces petits maux !

Pour cela, vous aurez besoin :

•D’un contenant en verre.

•De suffisamment de romarin pour remplir le contenant, au moins aux deux tiers.

•D’une huile : tournesol, olive, pépins de raisin, ou autre !

Commencez par récolter votre romarin, et retirez les feuilles des branches.

Remplissez ensuite votre contenant avec les feuilles de romarin.

Enfin, ajoutez l’huile jusqu’au bord du contenant.

Vous pouvez refermer le contenant et le laisser reposer.

Certaines personnes préfèrent laisser le couvercle légèrement ouvert.

Pour la durée de la macération, je vous conseille de laisser votre préparation à l’abri des rayons de soleil.

Après 3 semaines à 1 mois, le macérat sera prêt !

Filtrez alors le macérat, et remettez uniquement l’huile dans votre contenant. C’est prêt !

Vous pouvez l’utiliser en massage sur les zones à traiter.

Pour une meilleure conservation, n’hésitez pas à ajouter quelques gouttes de vitamine E dans votre macérat.