Brossez vos animaux, prenez soin des oiseaux !

par | Mai 15, 2020 | Accueillir la biodiversité | 2 commentaires

Faire entrer la permaculture dans son mode de vie, c’est essayer de maximiser la portée de ses actions en les rendant plus pertinentes et utiles pour la vie dans son ensemble. Prenez soin de la nature, elle vous le rendra !

Fin mars, le temps est venu d’arrêter de nourrir les oiseaux. Certains préconisent de ne pas les nourrir du tout (une étude néozélandaise a démontré que le nourrissage des oiseaux favorisait les espèces invasives au détriment des espèces natives). Mais nous nous refusons à abandonner cette pratique : le monde est dorénavant si hostile pour eux que nous préférons être acteurs du maintien de la biodiversité plutôt que spectateurs de sa destruction. Certes, cela modifie leur mode de vie, mais peu importe : nous voyons de plus en plus d’oiseaux différents chez nous, et nous nous disons que nous y sommes sûrement
pour quelque chose ! Ainsi, même s’il est temps d’arrêter de les nourrir en mars, on peut continuer de prendre soin d’eux !
Je profite alors d’un moment particulier : m’occuper de mes animaux, chiens et chats, en les brossant longuement.

Généralement, on récupère… des seaux entiers de poils ! Ces poils peuvent sans problème être mis au compost. Néanmoins, je leur réserve parfois une tout autre destinée. Je les dispose en touffes près de la zone où je nourris les oiseaux pour aider ces derniers à confectionner leurs nids. Toutes les espèces d’oiseaux n’en prélèveront pas. Cependant, vous en aiderez tout de même une partie ! Vous pouvez également disposer des touffes aux aisselles des branches des arbres dans lesquels vous voyez souvent les oiseaux s’agiter. Voilà une belle façon de recycler les poils de nos amis chiens et chats, tout en prenant soin des êtres vivants du jardin.

Des abreuvoirs à oiseaux

Durant l’été, n’oubliez pas de disposer régulièrement de l’eau dans des contenants pour les oiseaux. Ces derniers souffrent du manque d’eau et c’est souvent pour cette raison qu’ils attaquent nos fruits et légumes. En leur offrant des points d’eaux
dans le potager, vous vous assurerez qu’ils viendront s’abreuver et qu’ils profiteront de l’occasion pour manger quelques piérides du chou, ou autres ravageurs !

Cet article vous intéresse ? Venez découvrir notre revue numérique en téléchargeant un extrait gratuit !

réussir ses semis

Vous êtes intéressé par la permaculture, la biodiversité, le jardinage naturel ? Découvrez notre revue numérique en vous offrant un abonnement à prix libre ! 

Envie d’aller plus loin ?

Si cela vous intéresse, nous vous proposons un peu de lecture supplémentaire 😀

Vous ne le savez peut-être pas, mais nous éditons la première revue permacole à prix libre.  C’est une revue bimestrielle, numérique, dans laquelle nous vous donnons pleins d’informations pour devenir un jardinier permacole aguerri ! Reportages, interviews, conseils saisonniers, articles de fond et dossier thématiques, voilà le programme !

Cette revue s’adresse à tout jardinier amoureux de la nature, désirant produire une partie de son alimentation tout en favorisant la vie dans son jardin, comme nous.

En vous abonnant, vous recevrez tous les deux mois la revue sur votre espace abonné et dans votre boîte mail.

La revue est un document PDF d’environ 80 pages qui regroupe de nombreux articles exclusifs sur la permaculture et le jardinage naturel. Comment gagner du temps, cultiver les bonnes plantes, faire les bonnes associations, adopter les bons réflexes…bref, améliorer facilement son quotidien et son jardin pour augmenter sa qualité de vie, tout simplement. C’est d’ailleurs notre devise : cultivez votre quotidien ! 

Le potager permacole revue permaculture

2 Commentaires

  1. Bonjour
    J ai essayé de faire un jardin en perma culture on n as plante salade courge courgette et tomate ce matin il reste que les Tomane on ne sais pas qui mange nos semences la nuit que c est il passé ? Je suis coiffeuse j ai même posé des cheveux aux pied des salades et ça ´ as pas marché

    Réponse
    • Bonne question, ce peut être les oiseaux, les rongeurs, les fourmis, ou d’autres insectes… Si vous rencontrez trop de souci, réalisez des plants comme ça plus de problèmes de graines mangees 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Indiquez votre adresse mail pour recevoir vos dossiers

Comment aborder les engrais verts, associer ses cultures, ou encore quels sont les repères de cultures de chaque légume ? Distances de plantation, associations, besoins nutritifs, etc. Découvrez tout cela dans nos dossiers cadeaux à télécharger gratuitement ! Nous vous les envoyons directement par mail !

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Indiquez votre adresse mail pour recevoir votre extrait directement dans votre boîte mail

Cultivez votre quotidien et gagner en autonomie avec notre revue numérique ! Nous vous envoyons votre extrait directement dans votre boîte mail.

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, votre extrait arrivera d'ici quelques minutes ! 🙂 Pensez à vérifier vos boîtes SPAM et promotions, les e-mails automatiques s'y glissent parfois.

associations de culture

Associations de culture : recevez gratuitement notre guide !

Découvrez notre méthode infaillible pour ne plus rater vos associations de culture ! 

Pour recevoir ce guide, il vous suffit de vous inscrire ci-dessous. À très vite ! 

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Pin It on Pinterest

Share This