Réaliser un macérat de laurier sauce pour soulager ses articulations

par | Oct 2, 2019 | Élixir, macérat, recettes, etc | 12 commentaires

Découvrons ensemble comment faire un macérat de laurier sauce, comment l’utiliser en cataplasmes, ainsi que son utilité au jardin ! 😉

Le laurier-sauce, utile au jardin nourricier

Vous avez probablement un laurier noble (ou laurier sauce) pas loin de chez vous, dans votre jardin ou chez une connaissance… Cet arbre méditerranéen au feuillage persistant est très intéressant à installer au jardin, et ce pour plusieurs raisons :
• il est mellifère,
• il peut être utilisé pour masquer un vis à vis,
• ses tailles peuvent servir au paillage des arbres (dans ce cas, ne l’utilisez pas seul, mélangez-le avec d’autres espèces si possible),
• il est également très utilisé en cuisine. Après l’avoir fait sécher, on l’utilise pour parfumer les plats mijotés. Il entre dans la composition du fameux bouquet garni. 😉

Mais le laurier noble, ou laurier sauce, est également très bon pour la santé ! Ses feuilles sont riches en vitamines A, B, C, D, en calcium, fer, potassium et magnésium. Sa consommation favorise une bonne digestion, c’est d’ailleurs pour cela qu’on l’utilise dans les plats difficiles à digérer !

Le laurier offre ainsi de nombreuses propriétés bénéfiques : diurétiques, antirhumatismales, anti-inflammatoires, régulateur de flux menstruel, etc, etc.

On l’utilise alors en tisane par exemple, pour un usage interne, ou en macérat ou cataplasme pour un usage externe. En macérat, on l’utilise pour les douleurs articulaires, en massage.

Comment réaliser votre macérat huileux de laurier ?

La recette

Il vous faudra :

• Un contenant en verre.
• Des feuilles de laurier fraîches, de quoi remplir le contenant.
• De l’huile neutre. J’utilise, comme souvent pour ce genre de préparation, de l’huile de pépins de raisin.

Découpez vos feuilles en deux ou trois, et disposez-les dans le contenant. Remplissez ensuite avec l’huile.
Enfin, refermez votre bocal et laissez macérer trois semaines à l’intérieur, à température ambiante.

On peut laisser le bocal légèrement ouvert, afin que l’air circule. Après cette période de macération, filtrez l’huile à l’aide d’un chinois et remettez-la dans un nouveau contenant, du volume qui convient.

C’est prêt ! Vous pouvez l’utiliser directement en massage.

Si vous avez des problèmes de moisissures, pensez à stériliser vos contenant et essayez de faire sécher les feuilles avant de les faire macérer. Cela dit ça n’arrive pas souvent. Nous n’avons pas vraiment de problèmes de conservation, car nous réalisons de petites quantités à chaque fois : les feuilles sont disponibles toute l’année.

Cet article vous intéresse ? Venez découvrir notre revue numérique en téléchargeant un extrait gratuit ! Nous vous donnons plus de conseils sur les plantes médicinales, le potager, le verger, entre autres !

Utilisation du laurier frais en cataplasme

Si vous souhaitez l’utiliser en cataplasme, pour une meilleure efficacité, il vous faudra cueillir une bonne quantité de laurier et le hacher finement. Mettez ensuite vos feuilles et un peu d’eau dans un bol de sorte à obtenir une pâte. Pour un meilleur résultat, laissez la préparation au frigo quelques heures avant de l’utiliser (le froid soulage les articulations). Ensuite, étalez votre préparation sur une compresse et appliquez sur la zone à traiter. Laisser poser au moins 30 mn, mais plusieurs heures produiront un meilleur effet.

C’est parti pour la récolte !

réussir ses semis

Vous êtes intéressé par la permaculture, la biodiversité, le jardinage naturel ? Découvrez notre revue numérique en vous offrant un abonnement à prix libre ! 

Envie d’aller plus loin ?

Si cela vous intéresse, nous vous proposons un peu de lecture supplémentaire 😀

Vous ne le savez peut-être pas, mais nous éditons la première revue permacole à prix libre.  C’est une revue bimestrielle, numérique, dans laquelle nous vous donnons pleins d’informations pour devenir un jardinier permacole aguerri ! Reportages, interviews, conseils saisonniers, articles de fond et dossier thématiques, voilà le programme !

Cette revue s’adresse à tout jardinier amoureux de la nature, désirant produire une partie de son alimentation tout en favorisant la vie dans son jardin, comme nous.

En vous abonnant, vous recevrez tous les deux mois la revue sur votre espace abonné et dans votre boîte mail.

La revue est un document PDF d’environ 80 pages qui regroupe de nombreux articles exclusifs sur la permaculture et le jardinage naturel. Comment gagner du temps, cultiver les bonnes plantes, faire les bonnes associations, adopter les bons réflexes…bref, améliorer facilement son quotidien et son jardin pour augmenter sa qualité de vie, tout simplement. C’est d’ailleurs notre devise : cultivez votre quotidien ! 

Le potager permacole revue permaculture

12 Commentaires

  1. Tres instructif, simple à exécuter. Merci pour vos conseils.
    Apprendre à écouter Mère Nature, l’observer, lui rendre ce qu’elle nous offre…
    Et faire perdurer ce savoir envers et contre tout.

    Réponse
    • Merci pour ce retour ! 🙂 En effet, il y a nombreuses choses à apprendre…! Belle soirée et à bientôt !

      Réponse
  2. Bonsoir es ce quand peut prendre dû lauriers sécher ou du frais ?

    Réponse
  3. je sens que je vais adorer vos informations parce que citadine de 76 ans je ne connais pas grand chose pour mieux utiliser un potager qui puisse me donner assez de quoi manger ! Grand souci je suis un peu fainéante car remplie d’arthrose généralisé, alors il y a des jours ou je peu travailler plus longtemps que d’autres ce qui ne plait pas toujours à dame nature mais je dois faire avec !
    merci pour vos informations

    Réponse
  4. Bonjour, J’ai fait macérer du laurier pendant 4 mois, bien tassé dans un mélange d’huile d’olive et d’huile de tournesol. Hier j’ai ouvert la bouteille, que j’avais laissé à température ambiante en mi-ombre, pour la vider et le macérât ne sentait pas le laurier. Est ce normal? comment vérifier si les principes actifs sont libérés quand même?

    Réponse
    • Il est possible que le laurier ne sente pas trop, je n’en ai pas fait cette année. Mais il me semble que c’est pas trop odorant. Quoi qu’il en soit, si vous avez laissé macérer si longtemps, vous pouvez être quasi sûr que le laurier a bien libéré ses principes actifs 😉 Belle journée et à bientôt,
      Guillaume

      Réponse
      • Merci pour votre réponse rassurante; Un ami m’a dit hier que le laurier sec ne libère pas ses principes actifs à froid; j’ai donc fait un macérât à chaud en bain marie; selon lui, le laurier il faut l’utiliser vert pour une macération

        Réponse
        • Bonsoijai mal au articulations que doit je prendre en étant diabétiques v p cordialement

          Réponse
  5. Bonjour , comment peut-on utiliser les baies de laurier sauce , j’en ai énormément et regrette de laisser se perdre chaque année . Merci beaucoup

    Réponse
  6. Bonjour,
    Puis-je utiliser des feuilles de laurier séchées ?
    Merci d’avance pour votre réponse

    Réponse
    • Tout à fait, aucun problème 🙂

      Réponse
  7. je ne savais pas tout ce que l’on peut faire avec le laurier sauce ! suis très contente !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Indiquez votre adresse mail pour recevoir vos dossiers

Comment aborder les engrais verts, associer ses cultures, ou encore quels sont les repères de cultures de chaque légume ? Distances de plantation, associations, besoins nutritifs, etc. Découvrez tout cela dans nos dossiers cadeaux à télécharger gratuitement ! Nous vous les envoyons directement par mail !

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Indiquez votre adresse mail pour recevoir votre extrait directement dans votre boîte mail

Cultivez votre quotidien et gagner en autonomie avec notre revue numérique ! Nous vous envoyons votre extrait directement dans votre boîte mail.

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, votre extrait arrivera d'ici quelques minutes ! 🙂 Pensez à vérifier vos boîtes SPAM et promotions, les e-mails automatiques s'y glissent parfois.

associations de culture

Associations de culture : recevez gratuitement notre guide !

Découvrez notre méthode infaillible pour ne plus rater vos associations de culture ! 

Pour recevoir ce guide, il vous suffit de vous inscrire ci-dessous. À très vite ! 

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Pin It on Pinterest

Share This