Vous avez probablement un laurier noble pas loin de chez vous, dans votre jardin ou chez une connaissance… Cet arbre méditerranéen au feuillage persistant est très intéressant à installer au jardin, et ce pour plusieurs raisons :
• il est méllifère,
• il peut être utilisé pour masquer un vis à vis,
• ses tailles peuvent servir au paillage des arbres (dans ce cas, ne l’utilisez pas seul, mélangez-le avec d’autres espèces si possible),
• il est également très utilisé en cuisine. Après l’avoir fait sécher, on l’utilise pour parfumer les plats mijotés. Il entre dans la composition du fameux bouquet garni !

Mais le laurier noble, ou laurier sauce, est également très bon pour la santé !

Ses feuilles sont riches en vitamines A, B, C, D, en calcium, fer, potassium et magnésium. Sa consommation favorise une bonne digestion, c’est d’ailleurs pour cela qu’on l’utilise dans les plats difficiles à digérer.

Le laurier dispose donc de nombreuses propriétés médicinales : diurétiques, antirhumatismales, anti-inflammatoires, régulateur de flux menstruel, etc, etc.

On l’utilise alors en tisane par exemple, pour un usage interne, ou en macérat ou en cataplasme pour un usage externe.

En macérat, je l’utilise pour les douleurs articulaires, en massage.

Comment réaliser votre macérat huileux de laurier ?

Il vous faudra :

• Un contenant en verre
• Des feuilles de laurier, de quoi remplir le contenant
• De l’huile neutre. J’utilise, comme souvent pour ce genre de préparation, de l’huile de pépins de raisin.

Je découpe mes feuilles en deux ou trois, et je les dispose dans le contenant.
Je remplis ensuite avec l’huile.
Enfin, je referme mon bocal et je laisse macérer trois semaines à l’intérieur, à température ambiante.

Après cette période de macération, je filtre l’huile à l’aide d’un chinois et je la remet dans un nouveau contenant, du volume qui convient.

C’est prêt ! Vous pouvez l’utiliser directement en massage !

Si vous avez des problèmes de moisissures, pensez à stériliser vos contenant et essayez de faire sécher les feuilles avant de les faire macérer. Cela dit ça n’arrive pas souvent.

Je n’ai pas vraiment de problèmes de conservation, je réalise de petites quantités à chaque fois car les feuilles sont diponibles toute l’année.

Si vous souhaitez l’utiliser en cataplasme, pour une meilleure efficacité, il vous faudra cueillir une bonne quantité de laurier et le hacher finement. Mettez ensuite vos feuilles et un peu d’eau dans un bol de sorte à obtenir une pâte.
Pour un meilleur résultat, laissez la préparation au frigo quelques heures avant de l’utiliser (le froid soulage les articulations).

Ensuite, étalez votre préparation sur une compresse et appliquez sur la zone à traiter.

Laisser poser au moins 30 mn, mais plusieurs heures produiront un meilleur effet.

C’est parti pour la récolte !