Dès les premiers mois du printemps, les sols se réchauffent et l’herbe pousse rapidement. C’est le moment de s’inspirer d’un principe de permaculture : « tout déchet est une ressource inexploitée ! ». Voyons donc ensemble comment utiliser vos tontes de gazon en paillage pour votre jardin en permaculture.

Avec les beaux jours, le ronron des tondeuses se réveille progressivement dans les jardins. Les tas d’herbe s’accumulent, sont amenés en déchetterie. Et pourtant, le résidu bien vert et humide des tontes offre une matière intéressante au jardin. Toutes les matières organiques issues de ces tontes sont à valoriser au jardin en permaculture. Sur une prairie en jachère, où l’herbe à pousser rapidement, on considère qu’il peut y avoir jusqu’à trente kilogrammes de tonte sur cent mètres carrés. Sur mille mètres carrés, ce sont donc trois cents kilos de matière sèche à valoriser chaque année.

Entretenir la pelouse

L’herbe pousse vite et peut rapidement devenir une corvée pour celui qui se laisserait dépasser. Une tonte régulière sera plus efficace, beaucoup moins chronophage et entrainante physiquement. Pour éviter que la pelouse ne se transforme en friche remplie de plantes indésirables au bout de quelques saisons, tondez haut ! Une tonte trop courte (moins de quatre centimètres) dénude le sol et l’expose aux rayons chauds et desséchants du soleil. La pelouse va jaunir et progressivement se faire remplacer par des pissenlits, du rumex et toutes les graines apportées par le vent et les oiseaux.

Tondez haut

Pour pallier à cette dégénérescence dans vos pelouses, laissez plutôt six à huit centimètres lors de vos coupes d’herbe. Néanmoins, pensez à bien exporter toutes vos tontes pour vos zones productives : nous vous en parlions dans notre revue n°3, plus le sol est maigre et pauvre en matière organique, plus vous aurez de fleurs sauvages utiles aux insectes dans votre prairie.



Une matière première hautement nutritive

Fini les allers-retours en déchetterie. Désormais, vous êtes au courant, ce déchet est une ressource pour votre jardin : les tontes sont très efficaces en paillage !

La tonte d’herbe est très riche en azote. Pour le comprendre en quelques chiffres, son rapport carbone/azote est de 10 à 15. Pour le foin sec, il est de de 25 à 30. Il est dix fois moins important que de la paille de blé qui aura un rapport de 120 à 150. De ce fait, la tonte délivrera très vite son azote aux plantes, mais ne sera pas un paillage très durable.

Or, l’azote est un élément fondamental pour le développement des feuilles. Il stimule la croissance des végétaux, c’est l’un des principaux constituants de la chlorophylle et des protéines. Une plante bien nourrie en azote arborera des feuilles larges, d’un vert foncé et de belles tiges. Les légumes feuilles, comme la laitue ou les épinards ont une croissance rapide, gourmande en azote. Pour ces derniers, la tonte en guise de paillage leur conviendra parfaitement ! Il permettra aux plantes un développement dans les meilleures conditions.

Une matière organique en quantité

Lorsque le jardinier en herbe se lance dans un potager bio ou permacole, il se plaint souvent du manque de matière organique. On lit facilement sur tous les sites spécialisés qu’il faut pailler, ou encore faire des buttes… Cela n’est pas obligatoire en réalité, on peut opter pour la couverture vivante du sol. Néanmoins le paillage possède de multiples avantages si l’on en a.

Pour cela, la tonte offre une matière première très rapidement renouvelable qui nécessite qu’une tondeuse pour être disponible au potager. La tonte pourra être utilisée de plusieurs façon selon les objectifs visés. Elle peut être répartie au pied des cultures juste après sa coupe, en petite épaisseur (2 à 5 cm) aux pieds des plants. Elle offrira de l’azote facilement assimilable pour la vie du sol et rendra vos plantations vigoureuses avec un feuillage bien fourni.

De la tonte au paillage

Pour utiliser la tonte en paillage avec une épaisseur importante (10 cm et plus), il faudra si possible prendre le temps de la faire sécher afin qu’elle ne rentre pas en fermentation et n’étouffe pas vos plantes. Laissez l’herbe coupée quelques jours au soleil. Une fois sèche, dix à vingt centimètres de tonte peut être apporté en paillage. Elle servira de nourriture et de protection pour le sol. En se décomposant elle apportera de l’azote et limitera l’évaporation afin de conserver un sol humide pour les plantes. Déposez directement l’herbe coupée aux pieds de vos plantes et de vos arbres au fur et à mesure de la tonte. Vous gagnerez du temps en limitant les allers-retours et vos plantes vous remercieront !

Quelques précautions avec les tontes

La tonte peut poser problème…

Si la tonte est une matière très intéressante pour les jardiniers, elle peut s’avérer contre-productive si elle est mal utilisée. L’herbe étant très riche en azote et pauvre en carbone, elle est très humide. Or de la matière organique humide et sans aération rentre naturellement en fermentation et dégage de la chaleur. Si vous possédez un compost où que vous avez déjà laissé de l’herbe de tas, vous avez sûrement déjà remarqué ce phénomène de montée de chaleur. Pour éviter cette nuisance qui causerait des dommages aux plantations, il faut, comme dit plus haut, se limiter à des petites épaisseurs de paillage si l’herbe est étendue fraîche, mais une fois séchée, elle permettra d’effectuer un paillage plus conséquent, à la fois nutritif et protecteur pour nos protégées. La tonte mélangée avec des feuilles mortes broyées à la tondeuse offre un apport plus équilibré.

Le problème est la solution !

La tonte peut donc étouffer et faire pourrir vos cultures si vous l’utilisez en trop grosse quantités sur vos plantations. Néanmoins, en permaculture, le problème est la solution ! Et si vous utilisiez ce pouvoir désherbant pour créer de nouvelles zones de culture ?

En effet, en disposant une grosse épaisseur de tonte sur une prairie, vous allez détruire en partie les plantes poussant en dessous, grâce à la montée en température de la tonte. Après un bon mois, vous pourrez finir de désherber et planter directement dans votre terre nettoyée ! 😉

Herbe haute et biodiversité

Si votre terrain vous le permet, laissez les herbes pousser dans certains endroits afin que les insectes puissent s’y épanouir. Fleurs et graines attireront aussi butineurs et oiseaux aux jardins, des auxiliaires indispensable pour tout jardinier qui souhaite travailler avec la nature. La nature se débrouille très bien toute seule et vous pourrez observer que ces espaces laissés en friche apportent de la vie au jardin. Pour l’entretien, réalisez une tonte une fois par an au moins pour éviter que les ronces ne s’installent.

La tonte en paillage s’avère donc très utile au jardin : ne la considérez plus comme un déchet !

N’hésitez donc plus, utilisez-les sans modération, en gardant toujours en tête les précautions à prendre ci-dessus !

Jean-Baptiste Robert

Indiquez votre adresse mail pour recevoir vos dossiers

Comment aborder les engrais verts, associer ses cultures, ou encore quels sont les repères de cultures de chaque légume ? Distances de plantation, associations, besoins nutritifs, etc. Découvrez tout cela dans nos dossiers cadeaux à télécharger gratuitement ! Nous vous les envoyons directement par mail !

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Indiquez votre adresse mail pour recevoir votre extrait directement dans votre boîte mail

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, votre numéro arrivera d'ici quelques minutes ! 🙂 Pensez à vérifier vos boîtes SPAM et promotions, les e-mails automatiques s'y glissent parfois. Bonne lecture !

Indiquez votre adresse mail pour recevoir vos dossiers

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Indiquez votre adresse mail

Vous recevrez immédiatement le contenu de la formation par mail. Bonne lecture ! 

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, les modules de la formation arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Associations de culture : recevez gratuitement notre guide !

Découvrez notre méthode infaillible pour ne plus rater vos associations de culture ! 

Pour recevoir ce guide, il vous suffit de vous inscrire ci-dessous. À très vite ! 

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Indiquez votre adresse mail pour recevoir votre extraitimmédiatement

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, votre numéro arrivera d'ici quelques minutes ! 🙂 Pensez à vérifier vos boîtes SPAM et promotions, les e-mails automatiques s'y glissent parfois. Bonne lecture !

Pin It on Pinterest

Share This