Le marcottage est une technique de multiplication des végétaux simplissime et facile à mettre en œuvre dans votre jardin. Plus efficace que la bouture à mon goût, c’est un bon moyen de multiplier vos végétaux sans avoir à vous occuper de vos fragiles boutures !

En quoi cela consiste ?

Le marcottage consiste à rabattre une ou plusieurs branches sur le sol, et à les enterrer de quelques centimètres pour que de nouvelles racines se développent. Une fois vos racines développées, vous n’aurez qu’à couper après celles-ci, et vous aurez un nouveau végétal, un clone, de votre pied mère. Pratique, n’est-ce pas ?

Quelques règles sont à respecter, mais en réalité cela fonctionne quasiment à chaque fois, surtout si vous laissez le temps faire les choses ! Il ne faut pas être pressé.

La meilleure période pour réaliser des marcottes, c’est en été, au mois d’août. Utilisez si vous le pouvez des branches encore souples, dont l’écorce n’est pas trop épaisse. Si celle-ci est trop épaisse, vous pouvez gratter un peu l’écorce avec un couteau propre ou votre sécateur. Enlevez les feuilles de la partie qui sera enterrée, autrement elles pourriraient et pourraient compromettre (quoique!) votre marcottage.Enterrez votre branche à une dizaine de centimètres maximum, et tassez bien le sol.Arrosez copieusement pour lier la branche au sol, et permettre un bon contact.

Vous pouvez voir sur la photo, un pied de verveine couché sur le sol, les branches à gauche sont enterrées. Enfin, pensez à arroser de temps en temps !

Bon marcottage !