Les cendres au jardin potager (et ailleurs!).

par | Nov 13, 2020 | Obtenir un sol fertile, Techniques de culture | 28 commentaires

Dans cet article, nous aborderons la question des cendres au potager, au verger, et sur votre terrain. Nous verrons également ce que contiennent les cendres et quel regard porter sur ce déchet à valoriser !

C’est quoi la cendre ?

Pour commencer, voyons un peu ce que sont les cendres et ce qu’elles contiennent !

Différents types de cendres

La cendre est le résultat de la combustion de matières organiques. Selon les matières organiques utilisées pour la combustion, les cendres ont une composition variable. Des cendres de chêne ne contiennent pas la même chose que des cendres de tilleuls, ou de sarments de vigne… !

Ainsi, les cendres de bois sont différentes des cendres d’herbes ou de matière plus riche en cellulose. Néanmoins, elles ont toute une utilité au jardin même si nous parlerons des cendres de bois dans cet article : c’est le déchet le plus utilisé.  

Composition

La composition des cendres varie donc selon les essences utilisées.

Cela dit, en règle générale, les cendres contiennent :

• beaucoup de calcium, sous forme de chaux. Généralement entre 17 et 33%.

• de la potasse, utile au bon développement des fruits et des organes de réserves (comme les tubercules). Entre 2 et 6%.

• du magnésium. Entre 2,5 et 4,6%.

• du phosphore, entre 1 et 6%.

• des oxydes de fer, de manganèse, entre autres.

• d’autres éléments comme le soufre, le sodium, etc, en quantités infimes.

Sources : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cendre

Pourquoi mettre des cendres au jardin ?

Recyclez ses déchets : un principe fort en permaculture !

Tout d’abord, la cendre est un déchet ! Et les déchets coûtent de l’argent aux collectivités, à la société dans son ensemble. Le recyclage des déchets est également une chose importante en permaculture, on dit que chaque déchet est une ressource inexploitée. Il apparaît donc important de réfléchir à comment recycler nos cendres, sans avoir à les jeter aux ordures !

En effet, toute la fertilité que les cendres contiennent pourrait être utilisée sur votre terrain. Il est donc intéressant de voir le système dans son ensemble, penser aux échanges de flux entre les différents éléments, afin de créer des boucles de fertilité et ne pas en perdre une miette !

Cette réflexion est encore plus valable et s’écarte du potager si vous produisez vous-même votre bois de chauffage. En coupant l’arbre dans la forêt, vous enlevez des éléments nutritifs. Ensuite, vous brûlez ce bois, libérant ainsi le carbone. En récupérant les cendres et en les déposant dans votre forêt par exemple, la boucle sera bouclée : vos éléments nutritifs retourneront à la surface du sol. 😉

Alors, la cendre serait un bon « engrais » ?

OUI ! La cendre contient les éléments cités plus haut, et peut être utilisée en guise d’engrais au jardin. À condition d’en faire bon usage ! Ainsi, en terrain très calcaire, vous devrez éviter de répandre les cendres dans votre jardin, car ces dernières sont très alcalines en raison de la chaux qu’elles contiennent.

Les avantages et inconvénients de la cendre au potager

Utiliser les cendres au potager est donc une pratique vertueuse, lorsque l’on applique la bonne dose. 

Voici certains de leurs avantages et inconvénients :

Avantages

• La cendre est riche en calcium et autres

• Elle va favoriser la floraison et la fructification des plantes

• Il est possible de s’en servir pour enrichir un compost, mais en petites doses : nous mettons une petite couche (une bonne poignée) de cendre à chaque ajout de matière (à chaque petit seau de compost.). L’important est de ne pas faire de “paquets” de cendres.

• Son action est rapide

Inconvénients

• Elle peut déséquilibrer un sol et son activité biologique : ne jamais l’utiliser en excès.

• Utilisées en trop grandes quantités, les cendres au potager peuvent former une croûte, empêchant alors les échanges gazeux entre le sol et l’air.

• Elle ne doit pas être utilisée sur les terrains calcaires, et sur les plantes qui aiment l’acidité (ou en petites quantités)

Comment utiliser les cendres au potager ?

Peut-on utiliser tous types de cendres ?

La réponse est non : vous devez vérifier la provenance et la nature de vos cendres.

Utilisez uniquement des cendres « saines »

Il faut veiller à utiliser des cendres issues de bois non traités. Évitez donc d’utiliser des cendres dont vous ne connaissez pas la composition et la provenance.

Vous savez où mettre les cendres du barbecue !

Si vous ne vous chauffez pas au bois, vous pourrez utiliser les cendres du barbecue, mais attention : certains charbons du commerce contiennent des produits toxiques… 

Nous en avions parlé dans notre article sur le charbon de bois au potager.

Les cendres de poêle à granulés/pellets

En principe, les pellets sont indemnes de polluants : les liants utilisés sont à base d’amidon. Ils peuvent donc être utilisés, mais dans le doute n’hésitez pas à contacter votre fournisseur pour lui demander confirmation concernant la présence d’adjuvants.

Utiliser la cendre au potager

Au potager, la cendre sera très utile si vous l’utilisez comme il faut. On pourra donc, chaque année, venir ajouter un peu de cendres sur chaque mètre carré du potager.

La cendre au verger

On pourra utiliser la cendre au verger de la même façon qu’au potager. Ces dernières aideront vos arbres à fleurir et à fructifier. Épandez vos cendres sur toute la surface du verger, et pas uniquement au pied des arbres 🙂

Utiliser la cendre sur vos autres espaces

En dehors du potager et du verger, les cendres peuvent être utilisées sur toutes vos surfaces enherbées. En effet, en enrichissant votre prairie, vous finirez par enrichir votre potager grâce au transfert de fertilité.

Si vous voyez votre jardin comme un système global, en épandant votre cendre sur votre prairie, vous allez :

  • Avoir une herbe plus riche.
  • En enrichissant votre herbe, vous allez enrichir le foin qui sera produit
  • Ce foin, une fois fauché et utilisé au jardin, se décomposera et libèrera ses éléments nutritifs pour vos plantes !

Les cendres au potager pour les limaces ?

Nous avons essayé. Certes, cela gêne un peu la progression des limaces et des escargots, mais cet effet ne dure qu’un temps. Dès la première pluie ou rosée, l’effet s’estompe. Nous considérons cette pratique un peu trop chronophage pour les faibles résultats obtenus. À vous de voir !

D’autres utilités de la cendre

Par ailleurs il est aussi possible d’utiliser vos cendres en guise de lessive.

Il est également possible d’en mettre au poulailler, le fameux bac à cendres !

Quelle quantité de cendre utiliser ?

Les quantités sont assez simples à retenir : maximum 2 grosses poignées de cendres par mètre carré et par an (environ 100 grammes).

Une petite poignée comme celle-ci représente environ 35 grammes de cendres

Au-delà, vous risquez de déséquilibrer votre sol ! C’est aussi pour cela qu’il est intéressant de répartir les cendres sur tout le terrain et pas uniquement dans le potager. En effet, si vous vous chauffez au bois, la production de cendres dépasse généralement les besoins du potager.

Cet article vous intéresse ? Venez découvrir notre revue numérique en téléchargeant un extrait gratuit !

Quand mettre les cendres au potager ?

Il est préférable d’attendre le printemps, en mars ou avril, pour épandre les cendres.

Les éléments qu’elle contient sont très facilement lessivables par les pluies d’hiver. Ainsi, en attendant le printemps, vous maximisez vos chances que vos cendres soient utiles pour vos plantes.

Nous attendons généralement qu’une bonne pluie soit annoncée, 10/15 mm minimum. Nous épandons la cendre un peu partout, et la pluie va venir la plaquer au sol et empêcher qu’elle s’envole…

les cendres au jardin
les cendres fraîchement épandues sont très volatiles.

On peut également utiliser les cendres au potager sur les tubercules (pomme de terre, patate douce par exemple), au moment de la tubérisation (mi août pour les patates douces par exemple).

En espérant que cet article sur l’utilisation des cendres au jardin vous aura apporté quelque chose 😉

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à consulter nos autres articles, ou à poser vos questions en commentaire !

réussir ses semis

Vous êtes intéressé par la permaculture, la biodiversité, le jardinage naturel ? Découvrez notre revue numérique en vous offrant un abonnement à prix libre ! 

Envie d’aller plus loin ?

Si cela vous intéresse, nous vous proposons un peu de lecture supplémentaire 😀

Vous ne le savez peut-être pas, mais nous éditons la première revue permacole à prix libre.  C’est une revue bimestrielle, numérique, dans laquelle nous vous donnons pleins d’informations pour devenir un jardinier permacole aguerri ! Reportages, interviews, conseils saisonniers, articles de fond et dossier thématiques, voilà le programme !

Cette revue s’adresse à tout jardinier amoureux de la nature, désirant produire une partie de son alimentation tout en favorisant la vie dans son jardin, comme nous.

En vous abonnant, vous recevrez tous les deux mois la revue sur votre espace abonné et dans votre boîte mail.

La revue est un document PDF d’environ 80 pages qui regroupe de nombreux articles exclusifs sur la permaculture et le jardinage naturel. Comment gagner du temps, cultiver les bonnes plantes, faire les bonnes associations, adopter les bons réflexes…bref, améliorer facilement son quotidien et son jardin pour augmenter sa qualité de vie, tout simplement. C’est d’ailleurs notre devise : cultivez votre quotidien ! 

Le potager permacole revue permaculture

28 Commentaires

  1. Un grand merci à toute l’équipe pour vos articles’revues et conseils, ils me sont précieux car j’ai ai la chance de posséder un verger et un potager (permaculture depuis 9 ans)

    Réponse
    • merci beaucoup !

      Réponse
  2. J’utilise la cendre sur toute la pelouse et les arbres fruitiers comme engrais comme dit ci-dessus et cela diminuerais également la prolifération de mousse.
    Je n’ose cependant pas l’utiliser au potager car certains disent que la cendre peut contenir de la dioxine? Avez-vous un avis?

    Réponse
    • merci pour cette question ! La dioxine est contenue dans les cendres de bois traités en principe. Donc pas de risque avec les bois naturels 🙂

      Réponse
  3. Bonjour, Merci pour cet article qui propose une synthèse des plus intéressantes … Mais personnellement, je cherche toujours la réponse à ma question : chauffage au poêle à bois avec un petit terrain calcaire, comment puis-je éliminer les cendres ? Je répugne à les mettre à la poubelle et je les entasse pour l’instant. Dois-je arrêter le chauffage au bois ? Dois-je aller en forêt pour les éparpiller ? Faut-il les libérer dans le vent au dessus de la mer ? … Bref, la question des déchets est bien un des questions centrales de notre civilisation. Cherchant à bien faire, je ne sais vraiment pas comment faire. Merci encore et bravo pour votre revue…

    Réponse
    • Vous pourriez effectivement aller les épandre un peu partout en forêt en petites quantités… Cruel dilemme de choisir entre le dépot en déchetterie ou ca ne sera pas retraité, ou s’en charger soi même…

      Réponse
    • Bonjour, avant tout, un grand merci pour votre revue et vos articles qui sont une grande aide pour la débutante que je suis. Nous sommes en train d’aménager un potager. Le sol est très compact et avons recours à la grelinette pour le dėcompacter (il était vraiment impossible de planter quoi que ce soit tellement le sol était dur et nous n’avons pas trouver d’autres solutions)… puis je ajouter les cendres de ma cheminée à la terre que je retourne pour la fertiliser ? Si oui, sera t il utile d’en répendre sur le sol au printemps ? Merci pour votre réponses et excellentes fêtes de fin d’année à toute l’équipe.

      Réponse
      • Vous pouvez tout à fait les utiliser de la sorte, tant que vous ne dépassez pas la dose prescrite dans l’article 🙂 Bonnes récoltes et à très vite !
        Guillaume

        Réponse
    • Bonjour
      Je ne sais pas si vous aurez ce message mais la lessive à la cendre est une bonne idée pour utiliser des cendres.
      En cadeau à ceux qui n’en ont pas, vous n’allez plus être maître de vos cendres, et vous aurez une lessive gratuite et sans impact sur l’environnement !
      Le résidu des cendres peut servir de pâte à récurer ou amené avec les végétaux de la déchetterie (ça ne vole plus).

      Réponse
  4. Bonjour, quand est il des cendres de granulés de bois ???

    Réponse
    • En principe : ca passe ! Les liants utilisés, quand il y en a, sont à base d’amidon. En principe… 🙂

      Réponse
  5. Bonjour, est-il vrais que les cendres peuvent être utilisées sur la mousse?

    Réponse
    • a priori oui mais je n’en sais pas plus 🙂 a tester !

      Réponse
  6. Article complet et super intéressant permettant de plus le recyclage des cendres… Que rêver de mieux. Merci !

    Réponse
    • Merci pour vos commentaires François 😊 À bientôt ! 😉

      Réponse
  7. Je l’utilise comme engrais sur mes légumes mais aussi arbustes et arbres, de cette façon :
    Pur 10 l d’eau, 1 l d’urine, 100 g de cendre. Et c’est super et pas cher !

    Réponse
    • Bien d’accord avec vous 😉 rien ne vaut un engrais maison, tant qu’il est efficace…

      Réponse
  8. Bonjour, cette année je teste la cendre sous forme de badigeon en l’appliquant sur les troncs de mes arbres fruitiers plutôt que d’appliquer du lait de chaux ou encore de l’argile.
    Avez vous déjà tester le badigeon de cendre?

    Bravo à toute l’équipe pour la qualité de vos articles.

    Réponse
    • Oui c’est une bonne pratique si l’on a le temps, à chacun de peser les pour et les contre 🙂

      Réponse
  9. Bonjour,

    en cas de grosses quantités de cendres, que faut-il faire pour rééquilibrer son sol?

    merci d’avance 🙂

    Réponse
    • Les cendres que vous avez en trop iront à la déchetterie, ou en lessive ou autre… Mais ne forcez pas la dose au potager 😉

      Réponse
  10. La propriété alcaline de la cendre peut-elle avoir une action sur un sol “mousse” donc acide ?

    Réponse
    • Je ne pense pas, l’effet n’est pas durable… Mais peut p-ê aider pour enlever la mousse 😉

      Réponse
      • Cela marche parfaitement pour supprimer la mousse dans une pelouse!
        Je le fais régulièrement, épandu en couche fine, avec une remarquable efficacité. Je le fais en agitant latéralement une mini-pelle contenant la cendre sur les zones concernées. Grâce au calcium tout disparait rapidement et réalcalinise le sol , avec un effet durable (1 an ou plus). Bien mieux que le sulfate de fer qui agit bien mais en accentuant l’acidité du sol, ce qui fait revenir très vite la mousse détruite.
        La chaux fait la même chose, mais en favorisant bcp plus la prolifération des espèces calcicoles comme le trèfle, qui peut devenir dominant. Ce n’est pas le cas avec la cendre. L’essayer c’est l’adopter!…et c’est gratuit, c’est-y pas beau??

        Réponse
  11. faire bouillir des grains de cire d’abeille dans de l’eau de cendre permet d’obtenir de la cire saponifiée qui est un liant de pigments pour faire de la peinture….

    Réponse
    • Bonjour,
      Je m’intéresse depuis déjà plusieurs année à la peinture naturelle, mais je n’ai pas encore eu des informations sur cette cire saponifiée. Cela m’intéresse. Peux-tu nous en dire un peu plus et aurais-tu peut-être même une recette à tester 🙂 ?

      Réponse
  12. La cendre apporte essentiellement du calcium et de la potasse, plus quelques autres éléments infimes. L’idéal est de la “faire voler” au dessus des parcelles ou de la pelouse (très bon anti-mousse) afin de ne jamais la surdoser sur un emplacement (un seau ballé au pied d’un arbre par ex.). Sur terrain à dominante acide c’est excellent; sur sol calcaire une couche fine n’aggravera pas grand-chose mais amènera la potasse.
    J’ai un sol argilo-calcaire : la chaux y durcit les légumes, mais pas la cendre si je ne l’accumule pas. J’en fais “voler” tous les ans sans problème de qualité. Je pense qu’elle est vite assimilée par les plantes (bien plus vite que le calcaire du sol qui ne gêne que les plantes calcifuges) .Donc elles l’éliminent et permettent le renouvellement. Doser léger et sur une grande surface.

    Réponse
  13. A titre personnel, je m’en sers dans la litière du poulailler et sur les planches à déjection en quantité raisonnable pour éviter une trop grande présence de poussière. Ca sèche les déjections (plus facile à nettoyer) et ça finit à la fin en quantité limitée dans le compost. Double emploi !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Indiquez votre adresse mail pour recevoir vos dossiers

Comment aborder les engrais verts, associer ses cultures, ou encore quels sont les repères de cultures de chaque légume ? Distances de plantation, associations, besoins nutritifs, etc. Découvrez tout cela dans nos dossiers cadeaux à télécharger gratuitement ! Nous vous les envoyons directement par mail !

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Indiquez votre adresse mail pour recevoir votre extrait directement dans votre boîte mail

Cultivez votre quotidien et gagner en autonomie avec notre revue numérique ! Nous vous envoyons votre extrait directement dans votre boîte mail.

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, votre extrait arrivera d'ici quelques minutes ! 🙂 Pensez à vérifier vos boîtes SPAM et promotions, les e-mails automatiques s'y glissent parfois.

associations de culture

Associations de culture : recevez gratuitement notre guide !

Découvrez notre méthode infaillible pour ne plus rater vos associations de culture ! 

Pour recevoir ce guide, il vous suffit de vous inscrire ci-dessous. À très vite ! 

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Pin It on Pinterest

Share This