L’épinard est un bon compagnon au potager. À tel point que Gertrud Franck l’utilise comme engrais vert ainsi qu’en associations dans son potager, où il occupe une place centrale au coeur de son système de cultures associées.

Avec quoi associer l’épinard d’automne ?

En ce moment, on peut l’associer avec de nombreuses plantes : d’autres verdures comme la roquette, les moutardes, laitues, chicorées; des aromates comme le persil, le cerfeuil; ou encore au pied des légumes d’été encore présents… On peut également le semer près des radis, de tous les mois ou d’hiver, des choux, etc…


Vous l’aurez compris, l’épinard est l’ami de tous, sauf…de l’épinard ! En effet, l’épinard ne serait toxique…qu’avec lui-même ! Évitez donc de semer de l’épinard au même endroit deux années d’affilé.


Sandra Lefrançois et Jean-Paul Thorez, dans leur livre sur les plantes compagnes, nous expliquent que l’épinard “rendrait le fer plus assimilable par les autres plantes grâce à la saponine, aux mucilages et à l’acide oxalique qu’il émet dans le sol”. Ils nous apprennent également que l’épinard aurait un effet bénéfique contre la hernie du chou (même si cela reste à prouver!).


En résumé, semez l’épinard partout où vous le désirez dans votre potager. Ce n’est pas grave si vous ne consommez pas tout : il servira d’engrais vert, et les plants oubliés serviront de portes-graines. La production de semences sera abondante, et vous pourrez en ressemer copieusement l’an prochain.

De plus, l’épinard joue le rôle de CIPAN.

Une CIPAN (culture intermédiaire piège à nitrates) permet de capturer l’azote présent dans le sol, sous forme lessivable (qui va disparaître dans les nappes durant l’hiver), et de le restituer plus tard, lors de sa décomposition.
C’est une pratique des plus écologiques pour le jardinier connaisseur, soucieux de l’éventuelle pollution qu’il pourrait engendrer à l’échelle de son jardin.

Alors n’hésitez plus et cultivez de l’épinard en pagaille cet automne !

Quelques repères de cultures issus du guide des repères de culture :


Type : légume feuille

Famille : Chénopodiacées

Cycle de reproduction : annuel

Faculté germinative : 4/5 ans

Température de germination : 7 à 24°

Durée de germination : 6 à 15 jours

Mode de semis : semis en godets, puis plantation ou semis directement en place

Profondeur de semis : 1/2 cm

Espace entre les rangs : 20 cm

Espace sur le rang : 20 cm

Sol : frais, fertile, argileux

Besoins nutritifs : moyens/forts

Profondeur d’enracinement : faible

Hauteur : 20/50 cm

Température optimale de croissance : 17°

Exposition : ensoleillée Durée du cycle de production : supérieur à 4 mois en hiver, 3/4 mois le reste du temps

Suggestions d’associations : choux, radis, navet, haricot, fraisier, chicorée, artichaut, carotte, céleri, concombre, laitue, melon, oignon, poireau, pois, roquette

Délai de rotation si maladies : 3/4 ans