Voici quelques tuyaux pour réussir votre semis de carottes en général, et plus précisément en sol argileux et/ou compacté. Les sols argileux sont les meilleurs sols une fois qu’ils sont restructurés avec des apports conséquents de matière organique. Après plusieurs années d’un paillage épais, le sol devient brun, plus aéré, facile à travailler, et vous bénéficiez de la masse d’argile en dessous qui conserve l’humidité et les éléments fertilisants. Vous avez donc un super sol !


Ceci dit, si vous évoluez sur un sol argileux non-amélioré, celui-ci est collant, compact l’été en séchant, difficile à travailler, long à se réchauffer au printemps… Ça n’est pas grave et je vais vous expliquer comment réussir votre semis de carotte sur cette surface.


Étape 1 : le choix de la variété


Le choix de la variété est important si vous êtes sur un sol argileux. Dirigez vous vers des carottes courtes comme la Chantenay. Il en existe plein d’autres. Cette dernière produit une racine courte et grosse. Elle dispose d’une bonne qualité gustative et se conserve bien.


Étape 2 : la pré-germination des petites graines


Au potager permacole, je réalise une pré-germination de mes graines de carotte. La pré-germination est une technique vous permettant de semer des graines qui germeront le lendemain, vous faisant ainsi gagner plus de 10 jours sur la sortie de vos carottes. Vous avez ainsi au bout de quelques jours des carottes de 1 cm de haut tandis que les adventices ne sont pas encore sorties ! Fini les faux-semis, désherbage à rallonge avant la sortie des carottes, etc, etc. Pour pré-germer vos graines, rien de plus simple. Voici la méthode à suivre :
-Jour 1 : Prenez votre sachet de graines, et réservez une partie des graines (une petite cuillère à café voire moins). Cette partie s’appellera le lot n°1. Dans un mouchoir ou un tissu, déposez ces graines et humidifiez le tissu ou le mouchoir copieusement. Laissez le à l’intérieur, dans votre salon.
-Jour 2 (24h après) : Cette fois-ci, prenez le reste de vos graines, la quantité que vous souhaiteriez semer au jardin. Faites la même opération : dans un tissu, on place toutes les graines et on les humidifie fortement. Placez cette échantillon, le lot n°2, au même endroit que le lot n°1.
-Jour 3 : Rincez les graines (mouillez le tissu, rincez le) pour éviter le développement de champignons.
-Jours suivants : Il vous faudra rincer tout les jours vos lots n°1 et n°2 jusqu’à ce que le lot n°1 commence à germer. Après quelques jours, votre lot n°1, celui mis à germer en premier, va commencer à germer. Attendez 24 heures que les germes commencent à sortir correctement et sur la majorité des graines. Vous saurez ainsi que votre lot n°2, celui contenant les graines que vous voulez semer, germera le lendemain ! Souvent, quelques germes sur le lot n°2 commencent également à sortir.

Il faut alors agir vite : on file au jardin et on sème le lot n°2 ! Il germera ainsi en terre 24h plus tard. Le lot n°1 peut aussi être semé mais comme les germes sont sortis, on prend le risque de les détruire en les manipulant. C’est vous qui voyez, moi je jette le lot n°1 dans le jardin.


Étape 3 : Le semis en terre


Pour semer vos graines pré-germées, ça n’est pas toujours très simple car les graines sont humides et collent entres elles. Mon conseil : prenez un bol ou saladier et mélangez vos graines humides avec du terreau, du marc de café, du sable… Cela va les sécher et vous aurez un bol rempli de terreau avec des graines, ce qui vous permettra de semer plus clair que si vous semiez directement les graines (elles seront mieux espacées sur le rang). Mélangez bien le mix dans votre bol, évitez les “paquets” de graines qui se collent entres elles. Commencez avec peu de terreau, de façon à mieux décoller les graines les unes d’entre elles, et rajouter du terreau au fur et à mesure (comme le lait dans la pâte à crêpes!).
[Vous pouvez rajouter quelques graines de radis si vous le désirez, cela permet de récolter quelque chose en même temps que vous viendrez désherber vos carottes. La récolte des radis peut attendre jusqu’à 2 mois sur un semis précoce de février. Elle sera plus rapide pour un semis en avril.]
Une fois votre bol de graines et de terreau prêt, il ne reste plus qu’à semer. Pour réussir votre semis en terre argileuse, plusieurs problèmes peuvent se poser : la terre est gorgée d’eau, et il est difficile de creuser un sillon, ou celle ci est compactée.


-Si le sol est vraiment trop gorgé d’eau : réalisez une petite butte une semaine ou deux à l’avance. On prend une houe, une bêche ou autre et on surélève la terre sur 20 cm de large et de haut. Vous avez ainsi une micro butte surélevée, et l’eau descendra plus facilement, rendant votre terre moins humide et moins gorgée d’eau. N’oubliez pas de pailler cette butte jusqu’au moment du semis.


-Si vous arrivez tout de même à creuser un sillon, faites le sur 5cm de profondeur, et remplissez ce sillon de terreau de semis, pour 12 mètre (la longueur de mes planches), j’utilise environ 20L de terreau pauvre (terreau de semis) pour un rang. Cela me garanti un bon lit pour recevoir mes graines de carottes. Une fois ce sillon rempli de terreau, je tasse bien avec une planche (ou à défaut l’envers du râteau!) et je creuse un sillon de 2/3cm de profondeur. Je pourrais semer directement dans ce sillon mon mélange de graines et de terreau/sable/marc de café (comme on veut) !

Une fois vos graines pré-germées semées dans votre sillon, rebouchez avec le terreau présent sur les côtés, tassez le terreau au râteau et arrosez la zone. Si le sol sèche vite en raison de quelques jours de soleil, ou beaucoup de vent, arrosez tout les jours pour garder un sol bien humide pour vos graines. En effet un sol sec pourrait venir entraver le processus de germination et baisser le pourcentage de germination. Plus vous sèmerez droit, plus il sera facile de venir désherber le bord des rangs les premières semaines/mois avec un outil à griffes. Dès que les carottes font 5/6cm, vous pouvez pailler les bords du rang.


Étape 4 : admirez vos carottes !


Quelques jours plus tard (entre 2 et 8 jours en moyenne), vos carottes devraient sortir. Vous pourrez ainsi admirer après quelques semaines une magnifique ligne de carottes, et très peu d’adventices ! Félicitations, vous avez réussi votre semis de carotte.

Après quelques semaines, pensez à bien pailler vos rangs, autour de vos carottes. Vous garderez ainsi votre sol en bon état et les désherbage se feront…plus rares. Le mieux est de pailler entre les rangs tout de suite après la levée voire au moment du semis, mais il faudra du paillage fin et lourd (comme du broyat, BRF ou autre) ou de la paille (bien alignée entre les rangs). Si vous utilisez des feuilles, ces dernières viendront sans arrêt recouvrir les jeunes carottes à cause du vent. Vous pouvez attendre que vos carottes fasse 4/5cm pour pailler.

PS : pour réussir encore mieux vos carottes en sol argileux et/ou compacté, vous pouvez, à l’automne, déterminer l’emplacement de vos futures carottes. Décompactez la terre à l’aide d’une grelinette ou d’une fourche-bêche et réaliser votre petite butte (optionnel, seulement si vous êtes si un sol argileux et/ou compacté). Paillez légèrement cette surface avec des matières vertes ou des déchets de cuisine, et bâchez la éventuellement avec une bâche tissée maraîchère ou une bâche noire classique. Vous trouverez un sol plus léger au printemps. Les matières vertes ayant été bien digérées durant l’hiver, vous aurez moins de paillage à déplacer pour semer vos carottes. Combo gagnant !