Réussir vos plants de poireaux

par | 8 Juin 2023

Vous ne le savez peut-être pas, mais nous éditons la première revue permacole à prix libre.  C’est une revue bimestrielle, numérique, dans laquelle nous vous donnons pleins d’informations pour devenir un jardinier permacole aguerri ! Reportages, interviews, conseils saisonniers, articles de fond et dossiers thématiques, voilà le programme !

Cette revue s’adresse à tout jardinier amoureux de la nature, désirant produire une partie de son alimentation tout en favorisant la vie dans son jardin, comme nous.

Vous souhaitez en savoir plus ? Lire un extrait ? Cliquez ici 😉🌱

Fermons la parenthèse, nous vous souhaitons une bonne lecture !

Au potager, le poireau est roi ! Cet alliacé fait partie des récoltes d’été, d’automne, d’hiver et de printemps que nous affectionnons particulièrement. Pour avoir des récoltes étalées et des poireaux de beaux calibres, tout commence par de beaux plants. Voici comment réussir vos plants de poireaux pour des récoltes savoureuses et abondantes.

Quand semer les poireaux ? 

Le poireau peut presque se consommer toute l’année. En tartes, vinaigrettes, soupes et gratins, il existe des dizaines de façons de les préparer. Faire ses plants de poireaux prend un peu de temps, c’est donc une culture qui faut préparer un peu en avance. Selon le moment du semis, les poireaux pourront s’échelonner sur une grande partie de l’année.

Les graines de poireau sont assez petites, attention à ne pas trop sursemer. Dans le cas échéant, il faudra éclaircir par la suite

Pour obtenir des poireaux précoces, que vous pourrez consommer en été, il faudra commencer le semis très tôt, dès début janvier. Il est recommandé d’utiliser un châssis ou une couche chaude pour gagner quelques degrés et avoir des plants qui puissent être repiqués en avril. On pourra alors commencer à en manger en juin en primeur, puis pendant le début de l’été. Mais cette technique demande beaucoup d’attention et de matériel, pour consommer des poireaux à une saison où l’on préfère généralement les tomates et autres concombres. À vous de voir 🙂

Vous pouvez faire un second semis fin février début mars, lorsque le sol aura déjà bien commencé à se réchauffer. Ces poireaux seront alors repiqués en juillet généralement pour une récolte en fin d’automne et jusqu’au printemps suivant.

Enfin, vous pouvez tenter un dernier semis, directement en pleine terre en août. Les poireaux commencent à se développer avant l’hiver puis repartiront au printemps afin d’être consommés jusqu’à mai !

Selon le moment de récolte choisi, il faudra donc définir sa période de semis. Je vous recommande de vous y prendre bien en avance, les plants prennent parfois du temps à se développer. 

Au potager permacole, nous ne faisons qu’un seul semis : fin février, sous la serre, nous semons de quoi préparer 200 plants de poireaux. Ce semis nous offre des récoltes d’octobre à avril/mai.

plant poireau
De beaux poireaux semés en pépinière. On a choisi de les semer dans une cagette ce coup-ci, mais on préfère tout de même le faire en pleine terre habituellement.

Des variétés pour chaque saison : prenez bien garde en choisissant vos graines, il existe des poireaux pour chaque saison ! Plus ou moins grande résistance au froid, croissance plus ou moins rapide, on ne choisira pas les mêmes poireaux pour une consommation d’hiver ou d’été ! Pour reconnaître les variétés, celles au feuillage clair sont peu moins résistantes au froid,  et plus le feuillage tend vers le bleu, plus ils sont résistants aux températures fraîches. 

Poireau
Plus le feuillage du poireau tend vers le bleu, plus il est résistant au froid. Crédits : Denis M.

Des variétés d’été et d’automne : 

  • Carlton’ : poireau au feuillage vert clair;
  • ‘Jaune gros du Poitou’ : un poireau très précoce au feuillage vert blond.

Des variétés de conservation résistantes au froid : 

  • Bleu de Solaise’ : poireau au fût moyen et au feuillage bleuté
  • ‘Géant d’hiver’ : poireau au fût long et gros, qui présente une bonne résistance aux maladies

Faire sa pépinière de poireaux

Si vous pouvez semer vos poireaux en pleine terre directement, je vous conseille de les faire en pépinière. Cela revêt de nombreux avantages : gain de place (car les poireaux occupent le sol longtemps), plus de facilité à désherber et entretenir les jeunes plants fragiles mais aussi pouvoir venir prélever et repiquer des poireaux en groupe.
Pour faire votre pépinière, rien de plus simple. Il est possible de le faire en pleine terre, sous un châssis, un bac surélevé voire même une jardinière ou un gros pot : les jeunes poireaux n’ont pas un système racinaire très développé. En revanche, d’expérience, je préfère les faire directement en pleine terre. Cela évite que vos jeunes plantules sèchent : en jardinière par exemple, il faudra penser à les arroser très fréquemment sans quoi, ils grillent rapidement dès les premières chaleurs de mai-juin.

SEMI POIREAU BARQUETTE
Voici deux exemples de pépinière de poireau. Celui de gauche est fait en barquette de poissonnier et à droite en pleine terre.
semi poireau pleine terre
Le semis est fait sur du terreau afin de limiter au maximum l’enherbement de la pépinière

Il suffit donc de délimiter un petit espace : sur un demi mètre carré, on peut déjà préparer une centaine de plants ! Il suffit de venir travailler un peu le sol de manière superficielle afin d’ameublir la terre et de venir semer en ligne une graine tous les centimètres. On espacera chaque rang de 10 à 15 cm afin de faciliter le désherbage. Si vous lancez vos plants tôt dans la saison, venez installer un voile type P17, les poireaux poussent même avec des températures peu élevées. On viendra arroser si nécessaire mais au printemps, la pluie est assez abondante et la pépinière de poireaux demande peu d’attention. Il faut ensuite un peu de patience mais globalement, vous aurez des poireaux à planter.

Entretien de la pépinière de poireaux

Pendant les quelques mois que vos poireaux passeront à la pépinière, prenez tout de même soin de désherber régulièrement. Le poireau a un système racinaire assez superficiel et si vous laissez trop les adventices se développer, vous risquez de venir arracher malencontreusement vos petits plants lors du nettoyage. On passera donc régulièrement nettoyer un peu nos rangs.


Pour obtenir de beaux plants de poireaux rapidement, je vous conseille également de légèrement fertilisé en azote. Si vous avez des volailles, vous pouvez diluer un peu de fiente dans l’eau d’arrosage (environ 10 à 20 g de fiente séchée pour 10L d’eau) ou utiliser un peu d’urine diluée (1L pour 10L d’eau). Cette fertilisation permettra d’atteindre ce fameux stade “crayon” dont nous vous parlons.

À part une petite corvée désherbage, arrosage et fertilisation, la pépinière ne demande pas grand-chose.

Voici une pépinière de poireaux qui nécessite un petit désherbage ! Idéalement, il faut le faire lorsque les adventices sont encore au stade de plantules. Le désherbage sera plus aisé.

Au fur et à mesure de la croissance de vos poireaux, il faudra peut-être venir éclaircir un peu. Dans l’idéal, on essaie d’avoir un plant tous les 2 cm afin qu’ils puissent bien se développer avant la plantation. Si votre semis est un peu trop dense, n’hésitez pas à venir sélectionner les plus beaux plants afin de les favoriser.

Désherbage et éclaircissage en terre humide : Si vous devez intervenir sur votre pépinière pour désherber ou pour éclaircir, je vous recommande de bien mouiller le sol avant ou de profiter d’une bonne pluie. Les racines se séparent mieux et on abîme moins les plants en place. 

Quand les planter ?

On conseille généralement de planter les poireaux lorsqu’ils sont au stade d’un crayon (plus ou moins 0,5 mm de large). Plus les poireaux sont développés au moment de la plantation, mieux la reprise sera assurée et plus la récolte sera précoce. Mais des petits plants ne sont pas à jeter ! Ils seront simplement moins précoces.

On essaie donc de mettre en place de beaux plants, sains et d’un certain calibre. Si vous avez fait des semis tôt en saison, il faudra être patient. Lorsqu’il fait frais les poireaux prennent tout de même quelques mois à être prêts à planter.

Dans tous les cas, ne tardez pas trop à planter. Passé mi-juillet, les poireaux seront plus petits, et finiront leur croissance au printemps. Nous les plantons généralement entre la fin mai et la mi-juin.

Poireau crayon pépinière
Voici une pépinière de poireau bien développée. Ils sont au stade “crayons”, prêts à être repiqués.
Poireau crayon habillés
Voici les mêmes poireaux habillés et mis à sécher avant la plantation.

Une fois que nos plants sont prêts, on viendra les arracher, les habiller, les praliner et les planter.

Pour en savoir un peu plus sur la plantation des poireaux, c’est par ici

J’espère que vous avez bien réussi vos plants de poireaux cette année. Si ce n’est pas le cas, on peut facilement se dépanner de plants chez les producteurs locaux afin d’avoir quelques beaux fûts à se mettre sous la dent cet hiver. 

Envie d’aller plus loin ?

Si cela vous intéresse, nous vous proposons un peu de lecture supplémentaire 😀

Vous ne le savez peut-être pas, mais nous éditons la première revue permacole à prix libre.  C’est une revue bimestrielle, numérique, dans laquelle nous vous donnons pleins d’informations pour devenir un jardinier permacole aguerri ! Reportages, interviews, conseils saisonniers, articles de fond et dossiers thématiques, voilà le programme !

Cette revue s’adresse à tout jardinier amoureux de la nature, désirant produire une partie de son alimentation tout en favorisant la vie dans son jardin, comme nous.

En vous offrant un abonnement, vous recevrez tous les deux mois la revue sur votre espace abonné et dans votre boîte mail.

La revue est un document PDF d’environ 80 pages qui regroupe de nombreux articles exclusifs sur la permaculture et le jardinage naturel. Comment gagner du temps, cultiver les bonnes plantes, faire les bonnes associations, adopter les bons réflexes…bref, améliorer facilement son quotidien et son jardin pour augmenter sa qualité de vie, tout simplement. C’est d’ailleurs notre devise : cultivez votre quotidien ! 

revue jardinage

Un calendrier des semis unique en son genre

Notre partenaire Terra-Potager propose un calendrier/almanach dans lequel vous trouverez des conseils personnalisés pour tous les semis de la saison, soit plus d’une centaine d’actions à réaliser pour récolter toute l’année. Le calendrier est disponible pour plusieurs climat, ce qui le rend unique en son genre. Les conseils pour chaque semis de l’année sont personnalisés en fonction de votre climat et de la date de semis (on ne cultive pas les carottes de la même manière en mars qu’en juillet !). Venez découvrir ce calendrier en cliquant sur le bouton ci-dessous. 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Indiquez votre adresse mail pour recevoir vos dossiers

Comment aborder les engrais verts, associer ses cultures, ou encore quels sont les repères de cultures de chaque légume ? Distances de plantation, associations, besoins nutritifs, etc. Découvrez tout cela dans nos dossiers cadeaux à télécharger gratuitement ! Nous vous les envoyons directement par mail !

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Indiquez votre adresse mail pour recevoir vos dossiers

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Indiquez votre adresse mail pour recevoir votre extrait directement dans votre boîte mail

Cultivez votre quotidien et gagner en autonomie avec notre revue numérique ! Nous vous envoyons votre extrait directement dans votre boîte mail.

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, votre extrait arrivera d'ici quelques minutes ! 🙂 Pensez à vérifier vos boîtes SPAM et promotions, les e-mails automatiques s'y glissent parfois.

Indiquez votre adresse mail

Vous serez prévenu quand la formation sera en ligne. 

Merci !

associations de culture

Associations de culture : recevez gratuitement notre guide !

Découvrez notre méthode infaillible pour ne plus rater vos associations de culture ! 

Pour recevoir ce guide, il vous suffit de vous inscrire ci-dessous. À très vite ! 

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Pin It on Pinterest

Share This