Le paillage des oignons et de l’ail

par | Sep 25, 2020 | Les plantes à cultiver, Techniques de culture | 13 commentaires

Vous êtes sur le point de planter de l’ail ou de l’oignon, et vous vous demandez s’il serait pertinent de leur déposer un paillage ? En effet, on entend souvent dire que les oignons et l’ail détestent la matière organique, qu’ils vont pourrir si l’on dépose un paillage par-dessus.

Et c’est une question que vous êtes nombreux à nous poser !

Alors qu’en est-il vraiment ? Eh bien, tout dépendra de votre contexte ! Voyons ensemble quand et comment utiliser le paillage pour vos oignons et votre ail. 😉

Le paillage des oignons et de l’ail en sol argileux

En sol lourd, hydromorphe (qui reste gorgé d’eau en hiver), il n’est pas judicieux de pailler ces deux cultures. En effet, c’est précisément de cette nature de sol qu’est venue l’idée qu’il ne faut jamais pailler ces deux alliacées.

En réalité, ces deux cultures n’aiment pas avoir les racines dans l’eau, au risque de les voir pourrir. Notamment quand on les plantes en automne. Ainsi, on évitera de les pailler dans ces sols qui restent gorgés d’eau l’hiver. On pourra même, dans certains contextes, privilégier la plantation au printemps plutôt qu’en automne.

Cela dit, n’hésitez pas à faire un test sur une bande de culture pour voir comment réagit votre sol, ainsi que vos cultures.

Pailler l’ail et les oignons sur des sols filtrants.

A contrario, si vous cultivez sur un sol drainant, filtrant, qui ne se gorge pas d’eau en hiver, il sera souvent judicieux de pailler votre ail et vos oignons ! C’est notre cas ici, dans notre potager. Le sol est sableux, et le paillage permet de maintenir de l’humidité au pied des plants. Les éléments nutritifs qu’il libère permettent également d’améliorer notre rendement. Cette pratique est donc parfaitement bénéfique chez nous !

paillage oignon
Paillage copieux pour ces oignons en pleine santé !

Les oignons sur sol vivant !

Cette différence de sol peut également venir de la façon dont vous avez amélioré sa fertilité ! Si vous êtes parti d’un sol lourd, sur lequel vous ne pailliez pas vos oignons ; et que vous avez aujourd’hui un sol meuble, aéré et drainant, il est peut-être temps de faire évoluer votre méthode 😉 Votre sol est maintenant propice pour pailler ces deux cultures. Avec un sol très vivant et poreux, les oignons et l’ail n’auront pas les pieds mouillés, et le paillage pourra apporter ces avantages à ces cultures.   

Les oignons sous foin

Si votre sol vous le permet, cette pratique fonctionne très bien, et le foin est notre paillage favori pour la culture des oignons et de l’ail. En effet, contrairement à la tonte, le foin est moins riche en azote (rappelons que l’ail et les oignons n’apprécient pas trop les apports trop azotés). Néanmoins il contient plus d’éléments nutritifs que la paille ! Ainsi, le foin nous paraît être une solution équilibrée pour la culture des oignons et de l’ail !

Des buttes de terre pour pailler ses oignons en sol lourd

Si le fait de pailler vos oignons et votre ail les font pourrir, mais que vous souhaitez profiter des avantages du paillage, voici une solution !

Il vous suffit de façonner de petites buttes de terre, sur 10/15 cm de hauteur, et de planter vos bulbes au sommet de ces dernières. Votre sol sera ainsi mieux drainé, et vous pourrez pailler par-dessus sans crainte de voir les bulbes pourrir. Mais attention : en cas de printemps sec, il faudra vraiment bien arroser car ces buttes se dessèchent rapidement.

Et pourquoi pas réaliser une association de culture ?

Le problème est la solution !

En permaculture, on dit que le problème est la solution ! On cherche à tirer profit des difficultés que l’on rencontre, en les transformant en opportunité. 😉

Ainsi, plutôt que de chercher une solution pour pailler vos oignons et votre ail, pourquoi ne pas installer des plantes entre les rangs, afin d’occuper au maximum l’espace et augmenter votre production ? En voilà une belle opportunité !

Ces deux cultures présentant des cycles très longs (de l’automne jusqu’à l’été d’après), il est pertinent de maximiser l’espace et de cultiver des plantes entre elles.

Notre suggestion d’association

Voici notre suggestion, testée et approuvée : la mâche (ou la claytone de Cuba) en hiver, les laitues au printemps !

Ces deux cultures ne poussent pas trop haut, et permettront aux oignons et à l’ail de ne pas manquer de lumière. Votre sol sera couvert en partie par les feuilles de ces verdures, et vous pourrez les déguster de l’automne jusqu’à fin juin. Pratique n’est-ce pas ?

association ail
La mâche et la claytone de Cuba fournissent de la verdure tout l’hiver !

Comment réaliser cette association au potager ?

Voici comment nous faisons pour réaliser cette association.

En septembre, semez votre mâche si vous n’avez pas de semis spontanés au jardin.

En octobre, préparez vos plants de mâche : déterrez-les si vous les avez semés en pleine terre, ou amenez au jardin votre plaque de semis alvéolée avec vos plants de mâche.

Plantez vos mâches à 15 cm en tous sens sur votre planche de culture, puis venez planter vos oignons ou votre ail entre les plants de mâche, à 15 cm en tous sens également.

Dans les mois qui suivent, vous pourrez récolter votre mâche tout en regardant les oignons ou l’ail grandir.

Au printemps, lorsque la mâche commence à monter en graines, vous pouvez la couper à la base, et venir installer des plants de laitues à couper. Elles produiront jusqu’en juin environ, ce qui vous aura permis de récolter des verdures durant presque toute la culture de vos bulbes !

association oignon
paillage et association peuvent aussi aller de pair !

Cet article vous intéresse ? Venez découvrir notre revue numérique en téléchargeant un extrait gratuit !

Aller plus loin avec notre article sur les associations au potager

réussir ses semis

Vous êtes intéressé par la permaculture, la biodiversité, le jardinage naturel ? Découvrez notre revue numérique en vous offrant un abonnement à prix libre ! 

Envie d’aller plus loin ?

Si cela vous intéresse, nous vous proposons un peu de lecture supplémentaire 😀

Vous ne le savez peut-être pas, mais nous éditons la première revue permacole à prix libre.  C’est une revue bimestrielle, numérique, dans laquelle nous vous donnons pleins d’informations pour devenir un jardinier permacole aguerri ! Reportages, interviews, conseils saisonniers, articles de fond et dossier thématiques, voilà le programme !

Cette revue s’adresse à tout jardinier amoureux de la nature, désirant produire une partie de son alimentation tout en favorisant la vie dans son jardin, comme nous.

En vous abonnant, vous recevrez tous les deux mois la revue sur votre espace abonné et dans votre boîte mail.

La revue est un document PDF d’environ 80 pages qui regroupe de nombreux articles exclusifs sur la permaculture et le jardinage naturel. Comment gagner du temps, cultiver les bonnes plantes, faire les bonnes associations, adopter les bons réflexes…bref, améliorer facilement son quotidien et son jardin pour augmenter sa qualité de vie, tout simplement. C’est d’ailleurs notre devise : cultivez votre quotidien ! 

Le potager permacole revue permaculture

13 Commentaires

  1. Merciiiiii

    Réponse
  2. Bonjour et merci pour cet article astucieux.
    Cet automne j’ai semé de la mâche et de l’épinard géant d’hiver sur la même planche.
    Il me me semble que l’ail et l’oignon sont une mauvaise association avec les épinards ; qu’en pensez-vous ?
    Sinon j’ai très envie d’essayer votre astuce.

    Réponse
    • Je pense qu’il n’y a pas de mauvaises association tant que chacune des plantes à sa place 😉 épinard ail ca me parait pas mal 🙂

      Réponse
  3. Bonjour et merci pour tout ce que vous nous apportez !
    J’ai essayé cet hiver de semer des carottes au milieu des oignons, il parait que la carotte protège l’oignon et lycée de Versailles !
    Mais comme les salades, la carotte a besoin de plus d’eau que l’oignon. Le dosage est délicat si on ne veut pas voir pourrir les oignons. Résultat les carottes étaient minables et les oignons superbes. L’an prochain, je paille avec du foin. ;o)

    Réponse
  4. Bonjour,

    Est-il risqué de planter ail + oignons sur la même planche?

    Je compte intercaler des plants de mâche, mais également des fraisiers… Le fumier (bien composté, destiné aux fraisiers ) ne va-t-il pas porter préjudice aux oignons et à l’ail ?

    Merci pour votre réponse

    Réponse
  5. Bonjour, je réside en milieu tropical ou l’humidité est omniprésente. Le sol est sableux à plus de 80%. J’ai planté de l’ail et il se développe gentiment. Dois je pailler mon sol? Je n’ai pas de paille mais je peux trouver de la fibre ou copeaux de noix de coco lavée. Est-ce que cela peut fonctionner ?
    Merci d’avance

    Réponse
  6. le paillage de l’ail avec des fougères sèche est idéale , ne pas les tassé pour la circulation de l’air ,et cela freine les mauvaises herbe et évite les binages .

    Réponse
    • Merci pour l’astuce ! 🙂

      Réponse
  7. Bonjour
    Depuis trois ans je plante l’ail en octobre et le récolte en juin, juillet selon le tps (nous sommes en haute Ardeche et il gèle jusqu’en mai). Le problème est que les têtes d’ail restent petites. Avez-vous des conseils?
    Cordialement

    Réponse
    • Il faut leur donner à manger 😉 Un peu d’engrais bio par exemple, de la cendre… et de l’eau en mai ! 🙂
      Après, vous aurez difficilement des têtes de la taille de celles en magasin.
      Vous pouvez aussi éloigner les têtes l’une de l’autre de 20/25 cm : chaque tête aura plus de place pour se nourrir 🙂

      Réponse
      • Merci beaucoup

        Réponse
  8. Merci pour vos conseils.

    Réponse
    • Avec plaisir 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Indiquez votre adresse mail pour recevoir vos dossiers

Comment aborder les engrais verts, associer ses cultures, ou encore quels sont les repères de cultures de chaque légume ? Distances de plantation, associations, besoins nutritifs, etc. Découvrez tout cela dans nos dossiers cadeaux à télécharger gratuitement ! Nous vous les envoyons directement par mail !

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Indiquez votre adresse mail pour recevoir votre extrait directement dans votre boîte mail

Cultivez votre quotidien et gagner en autonomie avec notre revue numérique ! Nous vous envoyons votre extrait directement dans votre boîte mail.

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, votre extrait arrivera d'ici quelques minutes ! 🙂 Pensez à vérifier vos boîtes SPAM et promotions, les e-mails automatiques s'y glissent parfois.

associations de culture

Associations de culture : recevez gratuitement notre guide !

Découvrez notre méthode infaillible pour ne plus rater vos associations de culture ! 

Pour recevoir ce guide, il vous suffit de vous inscrire ci-dessous. À très vite ! 

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Pin It on Pinterest

Share This