Associez l’ail au potager 

par | Oct 18, 2022 | Les plantes à cultiver, Techniques de culture | 0 commentaires

L’ail est une culture intéressante à faire au potager. En l’association avec certains légumes vous pourrez augmenter vos rendements, mais aussi créer des relations bénéfiques entre vos plantes

Associez l’ail avec : 

🌱 La mâche 

🌱Les laitues à couper 

🌱 Les tomates

🌱 Les carottes

🌱 Les betteraves

🌱 Entre autres !

Ail-mâche : une association réussie

Concernant les associations de l’ail, celle-ci est testée et approuvée au potager. L’ail est une plante très peu consommatrice en minéraux, il ne viendra donc pas concurrencer les cultures associées. L’ail fait partie des cultures intéressantes à installer au jardin avant l’hiver. À la mi-octobre, venez implanter vos caïeux et vos plants de mâche en même temps. Leur cycle de culture est plutôt bien coordonné. On plante l’ail tous les 15 cm de tous les côtés avec un plant de mâche entre chaque. Les deux cultures s’épanouissent simultanément à la saison froide. Une fois la mâche consommée, l’ail sera déjà bien développé. A ce moment-là, vous pouvez tenter de réimplanter une culture de laitue à couper ou de radis qui concurrencent peu l’alliacée. Nous évoquons plus en détail cette association dans notre article sur la culture de l’ail.

association ail mache
L’association mâche – ail permet d’augmenter vos rendements sans se prendre la tête.

Limiter certains ravageurs 

L’ail a la bonne réputation d’écarter certains ravageurs du potager. Utilisé en décoction, il permet de lutter notamment contre les pucerons. Il aurait aussi une capacité antifongique sur certaines maladies. En implantant un peu partout au potager, l’odeur de l’ail écarterait certains insectes que l’on considère souvent comme nuisibles au potager. Vous pouvez donc en implanter à proximité des cultures sensibles aux ravageurs. Les carottes, betteraves, fraisiers et tomates acceptent bien cette association. Lorsque l’on parle de plantes qui ont un effet bénéfique les unes sur les autres, on parle de relation allélopathique. Dans les faits, elles restent très difficiles à prouver scientifiquement. Généralement, on se contentera plus des associations gains de place.

Une culture sensible aux campagnols

Comme la plupart des légumes qui se développent dans le sol, l’ail est sensible aux rongeurs. Si vous êtes sujets à ce type de ravageur, il se peut que vous soyez déçu par vos récoltes au bout du cycle de culture. Plantés bien en ligne, espacés de 15 cm vos caïeux d’ail risquent d’en régaler plus d’un. Une fois qu’ils ont trouvé votre ligne, les aux disparaissent au fur et à mesure de la saison au plus grand désarroi du jardinier.  En dispensant vos caïeux d’ail un peu partout au potager, les ravages éventuels devraient être moins importants. Vous bénéficierez ainsi de l’effet répulsif de l’ail autour de vos cultures. Pour limiter les dégâts occasionnez par les rongeurs, vous pouvez par exemple dépailler votre potager au printemps. Le sol se réchauffera plus vite et les campagnols seront plus vulnérables face aux prédateurs. L’ail reste cependant une culture qui peut se marier avec le paillage en sol très drainant. Il faudra l’éviter sur des sols lourds et humides.

campagnol ravageur
Nous cultivons sur une ancienne prairie et chez nous les campagnols font des dégâts sur les légumes racines. Nous dispersons donc ails, oignons et poireaux un peu partout au potager.

Des semis spontanés

Lorsque l’on sème de l’ail un peu partout au potager, généralement, on oublie d’en récolter. La saison suivante, vous aurez donc des semis spontanés d’ail un peu partout au potager. Si vous ne travaillez pas le sol, au bout de quelques années, vous pourrez observer des repousses d’ail, en groupe : vous pourrez les récolter en aillet (ail jeune, sans bulbe).

Cet ail non récolté repart en groupe : toutes les gousses germent au même endroit. On pourra récolter en 2/3 fois de belles tiges d’aillet.

Associez l’ail au verger

Comme évoqué plus tôt, l’ail exerce un effet répulsif sur de nombreuses espèces. L’association de l’ail avec tous les fruitiers est conseillée, n’hésitez pas à en mettre au pied de vos fruitiers. Vous pourrez comme cela venir récolter de l’aillet et laissez quelques bulbes en terre : c’est une bonne façon de cultiver l’ail ! Leurs composés souffrés aideraient les arbres à lutter contre certaines maladies.

Les associations à éviter 

L’ail est peu gourmand et nécessite peu de place. Il peut donc être associé avec tout type de légumes. Néanmoins, évitez les associations avec les légumes qui aiment avoir les pieds dans l’eau… L’ail quant à lui apprécie un sol léger et bien drainé. 

Dans tous les cas, gardez en tête que vous pouvez tester n’importe quelle association avec l’ail au potager. Il faut cependant bien respecter les distances de plantations pour que toutes vos cultures puissent s’épanouir. Testez différents itinéraires de cultures et choisissez ceux qui vous conviennent le mieux.

Des questions, des retours d’expériences ? N’hésitez pas à nous en faire part en commentaire.

Si vous vous posez des questions sur les associations au potager, découvrez nos articles avec 14 conseils pour réussir vos associations.

réussir ses semis

Vous êtes intéressé par la permaculture, la biodiversité, le jardinage naturel ? Découvrez notre revue numérique en vous offrant un abonnement à prix libre ! 

Envie d’aller plus loin ?

Si cela vous intéresse, nous vous proposons un peu de lecture supplémentaire 😀

Vous ne le savez peut-être pas, mais nous éditons la première revue permacole à prix libre.  C’est une revue bimestrielle, numérique, dans laquelle nous vous donnons pleins d’informations pour devenir un jardinier permacole aguerri ! Reportages, interviews, conseils saisonniers, articles de fond et dossier thématiques, voilà le programme !

Cette revue s’adresse à tout jardinier amoureux de la nature, désirant produire une partie de son alimentation tout en favorisant la vie dans son jardin, comme nous.

En vous offrant un abonnement, vous recevrez tous les deux mois la revue sur votre espace abonné et dans votre boîte mail.

La revue est un document PDF d’environ 80 pages qui regroupe de nombreux articles exclusifs sur la permaculture et le jardinage naturel. Comment gagner du temps, cultiver les bonnes plantes, faire les bonnes associations, adopter les bons réflexes…bref, améliorer facilement son quotidien et son jardin pour augmenter sa qualité de vie, tout simplement. C’est d’ailleurs notre devise : cultivez votre quotidien ! 

revue permaculture

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Indiquez votre adresse mail pour recevoir vos dossiers

Comment aborder les engrais verts, associer ses cultures, ou encore quels sont les repères de cultures de chaque légume ? Distances de plantation, associations, besoins nutritifs, etc. Découvrez tout cela dans nos dossiers cadeaux à télécharger gratuitement ! Nous vous les envoyons directement par mail !

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Indiquez votre adresse mail pour recevoir votre extrait directement dans votre boîte mail

Cultivez votre quotidien et gagner en autonomie avec notre revue numérique ! Nous vous envoyons votre extrait directement dans votre boîte mail.

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, votre extrait arrivera d'ici quelques minutes ! 🙂 Pensez à vérifier vos boîtes SPAM et promotions, les e-mails automatiques s'y glissent parfois.

Indiquez votre adresse mail

Vous serez prévenu quand la formation sera en ligne. 

Merci !

associations de culture

Associations de culture : recevez gratuitement notre guide !

Découvrez notre méthode infaillible pour ne plus rater vos associations de culture ! 

Pour recevoir ce guide, il vous suffit de vous inscrire ci-dessous. À très vite ! 

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Pin It on Pinterest

Share This