Quand semer les tomates ?

par | 16 Fév 2024

Vous ne le savez peut-être pas, mais nous éditons la première revue permacole à prix libre.  C’est une revue bimestrielle, numérique, dans laquelle nous vous donnons pleins d’informations pour devenir un jardinier permacole aguerri ! Reportages, interviews, conseils saisonniers, articles de fond et dossiers thématiques, voilà le programme !

Cette revue s’adresse à tout jardinier amoureux de la nature, désirant produire une partie de son alimentation tout en favorisant la vie dans son jardin, comme nous.

Vous souhaitez en savoir plus ? Lire un extrait ? Cliquez ici 😉🌱

Fermons la parenthèse, nous vous souhaitons une bonne lecture !


Synonyme d’été et de soleil, les tomates sont reines au potager. La plupart des jardiniers en cultivent et il est assez facile de faire vos plants. Vous vous demandez sans doute à quel moment semer vos graines ? On vous répond juste en dessous. Vous verrez que pour la tomate, rien ne sert de courir : il faut partir à point !


Un légume gourmand en chaleur et soleil 

La tomate est un fruit originaire d’Amérique du Sud. Elle affectionne un climat humide, chaud et bien lumineux. En France, on retrouve à peu près ces conditions à partir de début mai à condition qu’elles aient de l’eau lors des mois les plus chauds.

Voici les besoins de votre semis de tomate pour s’épanouir et être vigoureux à la plantation. 

Des besoins en température 

La graine de tomate se plaît idéalement autour de 22°C pour effectuer sa germination. À cette température, elle devrait prendre au maximum une semaine pour sortir (souvent 3/4 jours). Plus la température est basse, plus la graine mettra du temps à germer.

On considère qu’il lui faut au minimum 15°C pour germer. À cette température, il faudra être plus patient. On peut compter deux semaines avant la sortie du plant. 

Pour effectuer la levée de dormance de la graine de tomate, pas besoin de lumière. Il faut seulement leur offrir chaleur et humidité qui lui permettront de germer.  Cherchez donc les endroits chauds dans la maison : à proximité d’un chauffage, d’un poêle ou même de la box internet (cela suffit pour chauffer de nombreux semis).

Les cotylédons sont les premières feuilles à sortir, elles sont petites et fines. On aperçoit les premières vraies feuilles qui apparaissent sur ce plant de tomates cœur de bœuf.

Pour les climats les plus frais, les maisons les plus fraîches, vous pouvez éventuellement vous munir d’un tapis chauffant, mais ce n’est pas forcément nécessaire

Le substrat doit également être humide pour assurer la germination de la graine. Dès que les cotylédons (premières petites feuilles) sortent de terre, vos semis de tomates ont désormais besoin de lumière. Et de beaucoup de lumière !

Pour aller plus loin sur les besoins de température de la tomate, vous pouvez aller lire cet article d’Ephytia.

Des besoins en lumière

Comme n’importe quelle plante, la tomate a besoin de lumière pour faire de la photosynthèse. Il faudra exposer vos semis à une luminosité maximale. En cas de manque de lumière, la tomate aura tendance à s’étioler, à produire de longues tiges fragiles. On dit qu’elles “tigent“. Cela aura un impact sur la vigueur du futur pied de tomate, même si tout est rattrapable.

Il est complètement possible d’installer des lampes pour offrir plus de luminosité si les fenêtres de votre maison ne conviennent pas par exemple. Mais cela reste consommateur d’énergie et ne sera pas toujours nécessaire : nous faisons tous les ans nos plants de tomates d’extérieur sans lumière. Néanmoins, c’est une mesure de confort que d’avoir une lampe : on n’est pas obligé de sortir/rentrer les plants tous les jours sous une serre par exemple.

On vous conseille donc de ne pas être trop pressé pour faire vos plants de tomates et d’attendre mi-mars au plus tôt. Je vous explique pourquoi. 

Date de mise en pleine terre 

Voici un plant de tomate dans un godet de 8×8 prêt à être repiqué en pleine terre.

Une graine de tomate nécessite environ 6 à 8 semaines à atteindre une taille convenable pour être plantée. Les semis effectués trop tôt auront donc tendance à végéter et resteront longtemps dans leurs godets, souvent au détriment de leur croissance. Si on sème nos graines à la mi-janvier, les plants devraient être assez grands dès fin mars. Or, à cette période, le sol est trop froid, et le risque de gel n’est pas écarté. Dans l’absolu, il faut être patient et attendre mi-mars pour semer vos tomates. Vous pouvez toujours tenter quelques semis précoces mais ne comptez pas que ces derniers. On y revient plus bas.

On voit souvent des jardiniers semer leurs tomates en janvier, février. C’est souvent car elles sont plantées sous serre ! Au potager permacole, nous plantons nos tomates le 1er avril généralement sous serre. Cela nous oblige à les semer début février. On récolte ainsi nos premières tomates fin mai/début juin. Les tomates d’extérieur, elles, sont semées fin mars.


Une date de plantation fixe 

En climat tempéré, des gels peuvent survenir même tardivement. En France, on considère que les Saints de glace, les 11, 12 et 13 mai signent la fin des risques de gelées dans la plupart des régions.

À cette date, vous pouvez installer vos plantes sensibles au gel au potager. Cette date n’est pas une vérité générale, en particulier ces dernières années. Il arrive qu’il arrête de geler assez tôt au printemps. En 2022 par exemple, il a gelé la dernière fois en Corrèze le 1 er avril, soit 6 semaines avant les Saints de glaces. Il ne s’agit pas là d’installer les plantes à ce moment-là, mais disons qu’il aurait été possible de les mettre mi-avril, quand le temps se radoucit, avec un voile par-dessus.

Si vous habitez sur le bassin méditerranéen ou en bord de mer, la plupart du temps, vous pourrez avancer légèrement vos dates de plantation. L’ensoleillement ne sera pas encore idéal pour le bon développement de vos tomates, mais elles commenceront tout de même à pousser. Pour la majorité des jardiniers, il sera plus prudent d’attendre mi-mai pour planter vos tomates

Gagner en précocité grâce à la serre 

Il existe une petite entorse aux Saints de glace qui permet de semer ses tomates plus tôt, et forcément d’en récolter plus tôt… la serre ! Cet environnement artificiel offre de nombreuses possibilités au jardinier, notamment celui de gagner en précocité. Sous serre, la température de la journée atteint rapidement les 20°C. La nuit la température redescend, mais vous pouvez tenter de gagner quelques degrés avec une masse thermique à l’intérieur ou en protégeant vos plants du froid avec des voiles par exemple. Si le mercure descend tout juste à zéro, vos tomates sous serre peuvent parfois résister si vous les avez protégés.

La serre permet de gagner quelques semaines de précocité pour vos tomates. Plantez-y vos variétés précoces afin de hâter davantage les premiers fruits. Il faudra penser à la fermer la nuit, et à mettre des voiles si nécessaire.

Si votre serre est hors gel, comme une véranda ou une walipini, vous pouvez avancer encore plus la date de vos semis et planter plus précocement.

La serre est un investissement, mais généralement les jardiniers qui ont testé ne s’en passent plus. Elle permet notamment de cultiver à contre-saison, au printemps et en automne. Vous pouvez par exemple y récolter des laitues, mescluns et compagnie tout l’hiver.


Des semis kamikazes ?

Un jardinier travaille avec la nature et ne peut jouer sur la chaleur et la lumière pour des plants installés en pleine terre. Cependant, chaque année, même scénario. On est pressé de voir nos tomates grandir, puis former leurs premiers fruits. Le printemps est doux, alors on essaie. On installe quelques plants au potager à la mi-avril et parfois, ça passe. Pas de gelée et un petit gain de précocité sur nos premières salades de tomates 😉

En revanche, ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier : gardez des plants au chaud afin d’éviter de tout perdre en cas de gelée tardive !

Comment semer les tomates ?

Pour semer des tomates, rien de plus simple. Il vous suffit de remplir un godet ou une terrine de terreau. Tassez légèrement. Venir ensuite déposer une graine dans chaque godet ou en terrine tous les 3cm environ. Une fois le semis effectué, apportez 1 cm de terreau supplémentaire pour recouvrir les graines et le tour est joué ! Pensez à bien humidifier le substrat une fois le semis effectué. Arrosez délicatement pour ne pas risquer de bousculer les graines.

Crédits : Le potager d’Olivier

Quel contenant choisir pour semer ses tomates ? 

Pour faire vos semis de tomates, il y a de très nombreuses possibilités. En plaque alvéolée, dans des godets, en terrine.

De notre côté, nous les semons en alvéoles ou en barquette, pour les rempoter par la suite. Cela permettra d’enterrer la tige qui produira de nouvelles racines. Des godets de 8×8 ou de 10×10 vous permettront un bon développement de vos plants avec un minimum de manipulations (un rempotage suffira).

Pour résumer le semis de tomate :

  1. semez vers la mi-mars au plus tôt pour planter au bon moment et avoir plus de lumière donc moins de risques d’échec.
  2. dès que les plantules font quelques centimètres et lancent leurs premières vraies feuilles, rempotez dans un godet 8×8 ou 10×10 cm en enterrant toute la tige
  3. Patientez quelques semaines avant de planter 😉

Voici un exemple de plant de tomate qui a passé (beaucoup) trop de temps dans un godet. Même si on le plantait, les chances de reprises sont compliquées. C’était une expérience, ce plant était d’ailleurs mort depuis quelques jours, d’où la couleur des racines.

Un seul mot : patience. Au potager, il faut vivre avec les conditions climatiques et ne pas sauter trop d’étapes, sans quoi, on a bien souvent des échecs et des déceptions. Attendez la fin des Saints de glace qui donne le feu vert des plantations ! Soyez patient et bichonnez vos plants en attendant. 

La prochaine étape sera la plantation des tomates, nous vous en parlons ici.

Bon jardinage

Envie d’aller plus loin ?

Si cela vous intéresse, nous vous proposons un peu de lecture supplémentaire 😀

Vous ne le savez peut-être pas, mais nous éditons la première revue permacole à prix libre.  C’est une revue bimestrielle, numérique, dans laquelle nous vous donnons pleins d’informations pour devenir un jardinier permacole aguerri ! Reportages, interviews, conseils saisonniers, articles de fond et dossiers thématiques, voilà le programme !

Cette revue s’adresse à tout jardinier amoureux de la nature, désirant produire une partie de son alimentation tout en favorisant la vie dans son jardin, comme nous.

En vous offrant un abonnement, vous recevrez tous les deux mois la revue sur votre espace abonné et dans votre boîte mail.

La revue est un document PDF d’environ 80 pages qui regroupe de nombreux articles exclusifs sur la permaculture et le jardinage naturel. Comment gagner du temps, cultiver les bonnes plantes, faire les bonnes associations, adopter les bons réflexes…bref, améliorer facilement son quotidien et son jardin pour augmenter sa qualité de vie, tout simplement. C’est d’ailleurs notre devise : cultivez votre quotidien ! 

revue jardinage

Un calendrier des semis unique en son genre

Notre partenaire Terra-Potager propose un calendrier/almanach dans lequel vous trouverez des conseils personnalisés pour tous les semis de la saison, soit plus d’une centaine d’actions à réaliser pour récolter toute l’année. Le calendrier est disponible pour plusieurs climat, ce qui le rend unique en son genre. Les conseils pour chaque semis de l’année sont personnalisés en fonction de votre climat et de la date de semis (on ne cultive pas les carottes de la même manière en mars qu’en juillet !). Venez découvrir ce calendrier en cliquant sur le bouton ci-dessous. 

2 Commentaires

  1. Bonjour
    On se fait du soucis pour la plantation des tomates cette année, à cause de la canicule.
    Même en paillant les tomates sont stessés et ne produisent plus à cause de cette chaleur.
    Donc,on pense les couvrir de canisses ou de voiles.
    Quelle sera la tendance pour le midi de la france ?

    Réponse
    • Bonjour,
      Difficile de prédire des tendances pour l’été si longtemps à m’avance mais il est tout à fait possible qu’il y ait de grosses chaleurs. L’ombrage est une solution pour aider les plantes à mieux supporter le chaud. Pensez aussi à bien arroser pour rafraichir vos cultures ! Je vous souhaite une belle saison 2023 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Indiquez votre adresse mail pour recevoir vos dossiers

Comment aborder les engrais verts, associer ses cultures, ou encore quels sont les repères de cultures de chaque légume ? Distances de plantation, associations, besoins nutritifs, etc. Découvrez tout cela dans nos dossiers cadeaux à télécharger gratuitement ! Nous vous les envoyons directement par mail !

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Indiquez votre adresse mail pour recevoir vos dossiers

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Indiquez votre adresse mail pour recevoir votre extrait directement dans votre boîte mail

Cultivez votre quotidien et gagner en autonomie avec notre revue numérique ! Nous vous envoyons votre extrait directement dans votre boîte mail.

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, votre extrait arrivera d'ici quelques minutes ! 🙂 Pensez à vérifier vos boîtes SPAM et promotions, les e-mails automatiques s'y glissent parfois.

Indiquez votre adresse mail

Vous serez prévenu quand la formation sera en ligne. 

Merci !

associations de culture

Associations de culture : recevez gratuitement notre guide !

Découvrez notre méthode infaillible pour ne plus rater vos associations de culture ! 

Pour recevoir ce guide, il vous suffit de vous inscrire ci-dessous. À très vite ! 

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Pin It on Pinterest

Share This