Carton en permaculture : comment l’utiliser ?

par | Sep 19, 2022 | Obtenir un sol fertile, Paillage | 5 commentaires

Le carton est une ressource accessible gratuitement et en quantité. Il joue le rôle occultant du paillage prisé en permaculture, tout en se décomposant en quelques mois sous l’action de la vie du sol. Regardons un peu de plus prêt cette utilisation, ses avantages et ses inconvénients. 

Le carton joue son rôle de paillage

Beaucoup de jardiniers, surtout dans les petits jardins, manquent de matière organique pour couvrir le sol. En zone urbaine, où la matière organique comme la tonte, les feuilles ou la paille sont rares, le carton peut devenir un matériau intéressant. Il remplit les objectifs du paillage en évitant la pousse des adventices, notamment pour préparer de nouvelles planches de culture. Le carton permet aussi de garder le sol au frais et d’éviter qu’il ne se tasse ainsi que le lessivage des nutriments.

Enfin, comme n’importe quel paillage, il permet de limiter l’évaporation du sol et ainsi, d’économiser de l’eau au potager. Le carton apparaît comme une méthode de désherbage efficace : une étude réalisée en 2011 en Turquie dans le verger met en évidence l’efficacité de ce paillage. Le carton éliminerait 99,66% des adventices contre seulement 90,61% pour le glyphosate !

carton verger
Le carton est une méthode efficace pour limiter l’enherbement dans les vergers. Ici, test d’un paillage en carton dans le vignoble expérimental du Centre terre vivante.

Un paillage gratuit et accessible facilement 

Le carton est un déchet de l’activité humaine. Pour chaque livraison, en particulier pour les professionnels, il en résulte de grandes quantités de carton. Vous pouvez donc trouver cette ressource en quantité au abords des centres commerciaux et des magasins de bricolage. Généralement, on peut en trouver de grandes quantités dans des bennes autour de ces enseignes.

Vous pouvez aussi dans un premier temps utiliser les cartons que vous recevez. Il est aussi tout à fait possible de contacter quelques échoppes près de chez vous. Les commerçants seront sûrement ravis de vous offrir leurs cartons. Attention cependant, certains cartons sont traités avec des produits chimiques. Privilégiez les cartons ondulés bruns, sans encre ni colle. 

Comment sont fabriqués les cartons ? 

Le carton est essentiellement constitué de cellulose. La plupart des fabricants n’utilisent plus de colles synthétiques, mais des colles à base d’amidon (essentiellement de blé, de maïs, d’orge, de pomme de terre ou de riz). Elles sont plus efficaces, moins onéreuses et posent moins de problèmes pour le recyclage. Le carton est composé de feuilles de papier contrecollées. Les cartons de moins bonne qualité sont aussi parfois composés de lignine. Il s’agit d’une composante des paroies cellulaires végétales. On retrouve aussi 3 autres produits d’origine naturelle, le kaolin (silicate naturel), le gypse (sulfate de calcium) et du talc. Cela permet surtout de réduire la porosité du carton. Certains cartons peuvent cependant contenir des produits chimiques.

Pour éviter un rejet de tels produits dans votre potager, ne vous servez pas de cartons blanchis, de ceux plastifiés ainsi que ceux qui ont des écritures. De façon générale, la colle utilisée pour les cartons est d’origine végétale. Cependant, certains solvants sont utilisés pour la production des encres. On en retrouve des quantités infimes dans le cartons, mais de nombreux polluants volatils sont utilisés à leur création. Le carton peut donc polluer à sa création, puis dans une moindre mesure, à sa décomposition dans votre jardin. 

Le carton, c’est avant tout du carbone, une ressource prisée par la vie du sol qui enrichit ce dernier en le décomposant. Mais il n’est pas blanc comme neige ! – Pixabay

D’où ils viennent les cartons ? 

Le carton fait partie des déchets relativement bien recyclés. 60% des déchets à base de papier et carton sont réemployables. Dans ce cas, 91 % de la cellulose provient de carton recyclé et une grande partie de la matière réinjectés provient de bois labellisés PEFC ou FCS (normes environnementales protégeant les forêts).

En France, on estime que la cellulose peut être recyclée jusqu’à 7 fois

À titre d’exemple, sur les 56 usines françaises qui produisent du carton, 37 utilisent exclusivement du papier recyclé. Le carton provenant de l’étranger, notamment d’Asie est plus difficilement contrôlables. On y retrouve parfois des polluants et des métaux lourds. Étant donné nos capacités à recycler ce matériau, on peut donc se poser la question de la pertinence de l’utilisation du carton dans un potager en permaculture.

En s’en servant comme paillage, on le sort de ce circuit de recyclage et on diminue son réemploie. À l’échelle d’un potager, cela ne pose pas vraiment de soucis mais si le carton devenait la méthode de paillage la plus utilisée, en particulier par les professionnels, la filière recyclage s’en trouvera surement affaiblie et une plus grande quantité de cellulose devra être employé pour la fabrication de nouveaux cartons. 

Utiliser les cartons dans un potager en permaculture ? 

Le carton est très efficace en paillage au pieds des jeunes arbres.
carton permaculture
Le carton se décompose en quelques mois au contact de la vie du sol.

Le carton est particulièrement efficace pour lancer une nouvelle zone de culture. Pour l’appliquer, rien de plus simple. Arrosez bien la zone à couvrir après l’avoir délimitée. Venez ensuite y déposer vos cartons. Une fois le carton en place, arrosez de nouveau afin qu’il soit bien lourd et ne risque pas de s’envoler. Vous pouvez déposer du paillage supplémentaire, quelques pierres ou rondins dessus pour éviter des déconvenues en cas de grands vents.

Pour l’esthétique, mais aussi pour varier vos apports, vous pouvez donc aussi recouvrir le carton avec une fine couche de paillage végétal comme des feuilles mortes, de la tonte ou n’importe quelle matière organique. C’est une méthode très efficace en termes de désherbage qui permet de tuer la plupart des adventices. De nombreux jardiniers utilisent aussi le carton pour pailler les allées au potager. Recouvert de copeaux de bois ou broyat, il évitera la pousse des adventices (“mauvaises herbes”) toute la saison. 

Nous avons rédigé un article sur protéger le sol avec du carton pour l’hiver. Cela permet d’avoir un sol prêt à planter dès le printemps !

Cartons et phénomène d’asphyxie ? 

Certains jardiniers pointent du doigt le risque d’asphyxie du sol avec l’utilisation de cartons au potager. La vie du sol, vers de terre et compagnie travaillent pour la plupart dans un milieu aérobie. Il faut que les échanges gazeux restent possible afin de laisser passer l’oxygène et le Co2 à travers le paillage. Yan Parent a réalisé un travail de recherche sur l’impact du carton au potager Il explique que n’importe quel paillage réduit les échanges gazeux par rapport à un sol nu. Le carton un peu plus que du broyat de bois mais cet impact ne serait pas réellement négatif sur le sol. L’auteur avance “qu’il est raisonnable de considérer que bien d’autres facteurs plus évidents auront un impact avant (qualité et quantité d’humus, texture du sol, présence des nutriments nécessaires…).

Ainsi tant que le carton n’est pas utilisé à outrance ou en trop grande épaisseur, le risque est infime. Pour éviter tout risque, l’auteur conclut qu’en diversifiant son paillage au cours de l’année et en utilisant le carton que 6 mois, ce risque devient nul.

L’utilisation du carton au Potager permacole

Depuis quelque temps, nous nous posions la question, et nous avons tranché. Nous arrêtons l’utilisation courante du carton au jardin. Nous l’utiliserons dorénavant de façon anecdotique pour créer de nouvelles zones de culture.

Et ce pour plusieurs raisons que nous venons d’avancer :

🌱 le carton est recyclable comme nous vous le dision plus haut. En l’utilisant au jardin, nous brisons cette chaîne de recyclage (le carton en cellulose peut-être recyclé jusqu’à 7 fois).

🌱 certains emballages contiennent des encres minérales (pas tous certes, mais pas toujours facile de savoir lesquels !), des restes de colles, pas toujours naturelles, parfois cancérigènes.

Il suffit d’enlever les endroits où il y a de l’encre et des restes d’adhésifs nous direz-vous. Pourtant le carton recyclé est broyé avec tous ces restes. 

🌱 si l’argument santé ne convainc pas toujours, nous nous posons aussi la question des effets de ces produits à long terme sur le sol du potager.

Dans le doute, nous limiterons cette pratique.

Ici une zone de culture qui a été occultée avec du carton au début du printemps, pour y semer des radis en août.

Même si l’on peut relever quelques interrogations sur l’utilisation du carton au potager en permaculture, celui-ci peut rendre bien des services. Il est gratuit et accessible en quantité, même en zone urbaine où le paillage est moins courant.

Le carton permet de remplacer l’utilisation de bâches au jardin s’il est renouvelé régulièrement. Il économise aussi du paillage. Enfin, il est particulièrement efficace pour nettoyer une zone et qu’elle soit prête à planter après quelques mois d’occultation. Si vous manquez de paillage, n’hésitez pas, le carton peut vous rendre bien des services !

Vous utilisez ou non du carton dans votre jardin en permaculture et vous avez des questions ? Posez-les nous en commentaire 😉

réussir ses semis

Vous êtes intéressé par la permaculture, la biodiversité, le jardinage naturel ? Découvrez notre revue numérique en vous offrant un abonnement à prix libre ! 

Envie d’aller plus loin ?

Si cela vous intéresse, nous vous proposons un peu de lecture supplémentaire 😀

Vous ne le savez peut-être pas, mais nous éditons la première revue permacole à prix libre.  C’est une revue bimestrielle, numérique, dans laquelle nous vous donnons pleins d’informations pour devenir un jardinier permacole aguerri ! Reportages, interviews, conseils saisonniers, articles de fond et dossier thématiques, voilà le programme !

Cette revue s’adresse à tout jardinier amoureux de la nature, désirant produire une partie de son alimentation tout en favorisant la vie dans son jardin, comme nous.

En vous abonnant, vous recevrez tous les deux mois la revue sur votre espace abonné et dans votre boîte mail.

La revue est un document PDF d’environ 80 pages qui regroupe de nombreux articles exclusifs sur la permaculture et le jardinage naturel. Comment gagner du temps, cultiver les bonnes plantes, faire les bonnes associations, adopter les bons réflexes…bref, améliorer facilement son quotidien et son jardin pour augmenter sa qualité de vie, tout simplement. C’est d’ailleurs notre devise : cultivez votre quotidien ! 

Le potager permacole revue permaculture

5 Commentaires

  1. J’ai paillé les pieds d’arbres avec des journaux et cartons dessus pendant tout l’été. les arbres souffrent beaucoup moins des canicules d’été. Maintenant c’est l’automne, les températures se radoucissent. Que faut il faire de ces cartons et journaux ? les laisser encore séjourner l’automne et l’hiver ou bien les enlever? Merci de votre réponse.

    Réponse
    • Laissez-les finir de se décomposer : c’est souhaitable et bénéfique 😉 Si vous le pouvez mettez une couche de feuilles, foin, tonte ou autre pour l’hiver : ils apprécieront.

      Réponse
  2. Je pensais qu’en permacultures il n’y avait pas de „mauvaises herbes „ et qu’il était important de favoriser la biodiversité. Ça me semble bien contradictoire avec l’utilisation du carton

    Réponse
    • Bonjour Marianne,
      L’utilisation des cartons pour créer une zone de culture est une méthode particulièrement facile à mettre en œuvre et qui ne cause quasiment pas d’impact sur l’environnement si elle est faite ponctuellement. C’est pour cette raison que nous la conseillons. Mais si vous lisez bien l’article, vous découvrirez que l’on déconseille de s’en servir à tout bout de champs, sans véritable raison. Sur des sols pauvres notamment, on évite au maximum la concurrence des adventices sur les potagères, le but – de la permaculture (et de la culture des plantes potagères en général) – étant tout de même d’avoir une récolte digne. Si l’on travaille sans cesse pour ne rien récolter, autant ne rien faire 😉
      Par ailleurs, attirer la biodiversité est tout à fait possible tout en évitant que trop d’adventices concurrencent les cultures, les deux ne sont pas forcément liés. Il s’agit là de compartimenter les zones en fonction de leur destination (biodiversité, potager, etc).
      Bonne journée 🙂

      Réponse
  3. Je confirme que les cartons sont bienvenus, pas seulement au potager. J’en ai utilisé de très longs pour couvrir le trajet du jardin à la maison: ils ont tenu deux hivers avant que certaines adventices ne les traversent, et dessous la terre est fine et douce. En outre c’est discret tout en faisant un peu Chaussée des Géants, pratique pour les brouettes, mais attention, mouillé, ça glisse!

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Indiquez votre adresse mail pour recevoir vos dossiers

Comment aborder les engrais verts, associer ses cultures, ou encore quels sont les repères de cultures de chaque légume ? Distances de plantation, associations, besoins nutritifs, etc. Découvrez tout cela dans nos dossiers cadeaux à télécharger gratuitement ! Nous vous les envoyons directement par mail !

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Indiquez votre adresse mail pour recevoir votre extrait directement dans votre boîte mail

Cultivez votre quotidien et gagner en autonomie avec notre revue numérique ! Nous vous envoyons votre extrait directement dans votre boîte mail.

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, votre extrait arrivera d'ici quelques minutes ! 🙂 Pensez à vérifier vos boîtes SPAM et promotions, les e-mails automatiques s'y glissent parfois.

associations de culture

Associations de culture : recevez gratuitement notre guide !

Découvrez notre méthode infaillible pour ne plus rater vos associations de culture ! 

Pour recevoir ce guide, il vous suffit de vous inscrire ci-dessous. À très vite ! 

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Pin It on Pinterest

Share This