Dans cet article, je vous propose de découvrir comment créer votre keyhole garden, mais également comment il fonctionne et comment l’intégrer dans votre design !

Description du keyhole garden.

Le keyhole garden, (ou jardin en trou de serrure), est une sorte de potager surélevé. Il s’agit d’un espace circulaire, avec au centre un trou. On y entasse des matières organiques de sorte à créer un compost. Il est utilisé en Afrique, où certains climats arides permettent difficilement de cultiver directement en pleine terre.

Keyhole garden en Afrique
Crédits : Les incroyables comestibles

La solution du keyhole garden s’est imposée dans certaines régions, afin de permettre aux habitants de pouvoir cultiver une partie de leur alimentation. En somme, cette méthode leur permet de recycler leurs déchets ménagers, tout en conservant un maximum l’eau.

Si l’orientation du keyhole garden est légèrement en forme de butte, il permet également d’augmenter la surface cultivable sur une même surface.

Choisir le bon emplacement pour son keyhole garden.

Lorsque vous allez créer votre keyhole garden, vous pourrez le placer non loin de la maison, dans la zone 1 de votre design. Ainsi, vous pourrez facilement et rapidement y jeter vos déchets de cuisine. Souvent surélevé, le keyhole garden est entouré de divers matériaux.

Il est courant de voir des keyhole garden en pierre. Le muret entourant la zone de culture permet alors d’emmagasiner de la chaleur durant la journée, et en la restituant la nuit il permet de créer un micro-climat favorable à la pousse de vos légumes.

Placez idéalement le trou de serrure au nord ou à l’est. Toutefois, cela dépendra de l’agencement de votre terrain. De surcroît, le trou de serrure permet d’accéder facilement au centre du keyhole garden, à l’emplacement de la cheminée de compost placée au centre.

Les intérêts du keyhole garden

Le keyhole garden : surface minime, maxi récolte !

Un keyhole garden est très productif. En effet, il est rempli d’un mélange de terre et de compost. Les rendements y sont alors plus élevés que sur une zone de culture classique. De plus, le fait qu’il soit surélevé permet une meilleure oxygénation du sol. Et qui dit oxygène dit activité biologique ! En conséquence, les éléments nutritifs sont plus facilement disponibles pour les plantes poussant dans le keyhole garden.

Une résistance à la sécheresse accrue.

S’il est bien conçu et suffisamment profond, les plantes qui y pousseront seront plus résilientes face à la sécheresse. En effet, le keyhole garden a une très bonne faculté à retenir l’eau : il joue le rôle d’éponge.

Grâce au compost communiquant avec le reste du bac, les vers de terre, entre autres, finissent par mélanger le tout et le keyhole s’auto-fertilise.

Une esthétique soignée !

Cela peut paraître inutile pour certains, mais le keyhole garden est d’une esthétique à couper le souffle lorsqu’il est bien réalisé ! Et le bonheur des yeux contribue au bonheur du cœur, alors n’hésitez plus et créez votre keyhole garden ! 😉

Comment créer son keyhole garden ?

keyhole garden
Crédits : wikipédia

La création de votre keyhole garden va se faire en 7 étapes :

  • Délimitez l’espace circulaire que va prendre votre keyhole. N’oubliez pas de disposer un rond central d’environ 50 cm à 1 m, ainsi que le chemin qui permettra d’atteindre le centre : le trou de serrure.
  • Ensuite, il faudra monter les bords du keyhole avec le matériau choisi.
  • Vous pourrez alors monter la tour centrale, dans laquelle ira le compost. Elle peut se faire avec des piquets plantés et du grillage par exemple.
  • Une fois cette structure mise en place, vous pourrez placer les cheminées d’aération, décrites plus bas.
  • Votre keyhole garden est presque prêt ! Il ne vous reste plus qu’à le remplir avec les matériaux adéquats.
  • Il faudra le remplir une seconde fois lorsque les premières couches se seront tassées. Pour cela, nous vous recommandons de monter votre keyhole à l’automne.
  • Enfin, vous pourrez installer vos plantes dedans !

Différents matériaux à votre disposition.

En somme, vous pouvez créer votre keyhole garden grâce à différents matériaux : pierres, briques, maçonnées ou non, bois, planches ou plessé, glaise (argile), etc … les possibilités sont nombreuses, en termes de matériaux ou de taille. Pour la hauteur, c’est vous qui voyez. Généralement, un keyhole garden fait entre 60 cm et 1 m de haut. Mais plus il est haut, plus vous pourrez rester debout pour jardiner ! Cela demandera néanmoins plus de travail en amont.

Une fois vos bords construits et le bac à compost mis en place, vous n’aurez plus qu’à le remplir avec les bons matériaux : un mélange de terre et de matière organique.

le keyhole garden
Crédits : Les incroyables comestibles

Le remplissage du keyhole garden.

Vous pouvez le remplir en prenant exemple sur les cultures en lasagne. Dans ces conditions, vous pouvez déposer au fond des rondins de bois en décomposition qui joueront le rôle d’éponge, permettant de conserver l’eau.

Ensuite, vous choisirez les matériaux que vous souhaitez : fumier pailleux, feuilles mortes, tontes, branchages pour aérer un peu le mélange, etc.

N’oubliez pas que le mélange doit être équilibré : ne mettez pas que du bois, ou vous risquez de ne rien récolter du tout…!

Enfin, vous pouvez finir le remplissage de votre jardin en trou de serrure par une couche de 10 cm de terre. Cela permet de pouvoir semer plus facilement dedans.

Il y a également un élément important lors de la création d’un keyhole garden : les cheminées d’aération.

Les cheminées d’aération.

Enfin, n’oubliez pas de placer des cheminées d’aération avant le remplissage : des fagots de branchages, liés entre eux, disposés à la verticale. En conséquence, cela va permettre d’injecter de l’air dans tout le keyhole garden, ce qui va favoriser la décomposition de la matière organique, et apporter de l’air dans les couches inférieures. Vous pouvez les disposer tous les 1 m en tous sens, par exemple, sur la surface cultivée qui contient le substrat (terre+matière organique).

Les cheminées se décomposent avec le temps, mais si vous mettez des branches assez grosses cela tiendra suffisamment longtemps pour aérer tout le keyhole et permettre à l’ensemble de la matière organique de se décomposer comme il faut. Une fois que cette matière sera devenue du compost, le besoin en air sera plus faible et les racines ainsi que les organismes du sol suffiront à bien aérer l’ensemble.


Si votre keyhole n’est pas très haut, vous pouvez vous passer des cheminées.

Intégrer son keyhole garden dans son design en permaculture.

Comment intégrer son jardin en trou de serrure dans son design ?

La création d’un keyhole garden va modifier l’environnement. En effet, si il est suffisamment surélevé, vous aurez alors plusieurs microclimats qui se créeront autour de lui, ainsi que de nouveaux écotones. À ce sujet, si vous le montez en pierre par exemple, évitez de faire des joints en enduit, essayez de le monter en pierre sèche. Les échanges gazeux circuleront mieux, et les zones entre les pierres serviront de refuge à de nombreux insectes et animaux, notamment certaines espèces d’abeilles maçonnes.

Des zones d’ombres…

• Au nord, une zone d’ombre possiblement coupée du vent, selon la direction des vents dominants de votre terrain. Vous pourriez utiliser cette zone d’ombre pour cultiver des végétaux n’appréciant pas les fortes chaleurs l’été, comme certaines laitues. Pensez également à la consoude, qui se plait bien partout et qui fournit du paillage. Vous pourriez aussi planter des végétaux qui monteront sur les bords du keyhole mais garderont les pieds au frais.

…et des zones plus chaudes.

• Au sud, une zone de plein-soleil et de fortes chaleurs grâce à la réflexion du soleil contre les pierres, et la redistribution de la chaleur par les pierres la nuit. Vous pourriez alors installer des plantes appréciant ces conditions, comme le romarin… Vous pourriez aussi installer des fleurs, comme l’Anthémis, les bruyères, etc !

Somme toute, de nouvelles opportunités !

Enfin, vous pourriez planter des arbres autour. Pourquoi pas au nord afin que ces derniers ne fassent pas d’ombre aux cultures, mais profitent du micro-climat créé par le keyhole garden.

Vous pourriez par exemple planter un abricotier. En effet, ses fleurs sont sensibles aux gelées et ses fruits nécessitent de la chaleur pour exprimer tous leurs arômes. De plus, l’arbre pourra facilement se servir en nourriture dans le keyhole garden, et offrir ses radicelles chaque année en guise de compost.

Ces conseils ne sont pas forcément à prendre au pied de la lettre. Mais ils peuvent vous aider à réfléchir aux différentes conséquences de vos actes sur votre terrain. Chaque geste modifie l’environnement, et permet de créer de nouvelles choses, offre de nouvelles opportunités !

Pour aller plus loin…

Pour aller plus loin et voir comment créer son keyhole garden, voici quelques liens utiles pour vous donner de l’inspiration.

[vidéo] : https://www.youtube.com/watch?v=ykCXfjzfaco

[article] : http://lesincroyablescomestibles.fr/ressources/keyhole-garden-jardin-nourricier-en-trou-de-serrure/

[article] : https://verslaterre.com/le-keyhole-garden-un-jardin-astucieux-en-permacuture/

[article] : https://www.rustica.fr/articles-jardin/keyhole-garden-ou-jardin-trou-serrure,14909.html

Pour finir, si vous décidez de passer à l’action et de créer votre keyhole garden, n’hésitez pas à nous demander conseil et à nous montrer vos créations !

Vous aimeriez lire d’autres articles en rapport avec le jardin ? Parcourez nos autres articles sur le sujet !

Indiquez votre adresse mail pour recevoir vos dossiers

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Indiquez votre adresse mail pour recevoir vos dossiers

Comment aborder les engrais verts, créer un verger bio, sain et productif, ou encore quels sont les repères de cultures de chaque légume ? Distances de plantation, associations, besoins nutritifs, etc. Découvrez tout cela dans nos dossiers cadeaux à télécharger gratuitement ! Nous vous les envoyons directement par mail !

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Indiquez votre adresse mail pour recevoir votre extrait directement dans votre boîte mail

Cultivez votre quotidien et gagner en autonomie avec notre revue numérique ! Nous vous envoyons votre extrait directement dans votre boîte mail.

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, votre numéro arrivera d'ici quelques minutes ! 🙂

C'est parti pour l'inscription !

Pour vous inscrire, il vous suffit de nous adresser votre mail, nous vous enverrons toutes les infos par mail.

C'est bon pour nous, vous êtes bien enregistré, vous pouvez regarder vos mails d'ici 15 mn :)

Indiquez votre adresse mail pour recevoir l'extrait directement !

Cultivez votre quotidien et gagnez en autonomie avec notre revue numérique ! Nous vous envoyons votre extrait directement dans votre boîte mail.

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, votre numéro arrivera d'ici quelques minutes ! 🙂 Pensez à vérifier votre boite SPAM ou promotions.

C'est parti pour l'inscription !

Pour vous inscrire, il vous suffit de nous adresser votre mail pour que nous puissions vous envoyer le sommaire avec tous les modules. Suite à l'inscription, vous recevrez un mail de confirmation dans lequel nous expliquerons tout en détail !

C'est bon pour nous, vous pouvez consulter vos e-mails d'ici 15 mn, vous y trouverez toutes les informations utiles pour démarrer le programme ! Pensez à vérifier vos boîtes promotions ou SPAM.

Indiquez votre adresse mail pour recevoir vos dossiers

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂