Calendrier en permaculture mois par mois – Août

par | 20 Juil 2023

Vous ne le savez peut-être pas, mais nous éditons la première revue permacole à prix libre.  C’est une revue bimestrielle, numérique, dans laquelle nous vous donnons pleins d’informations pour devenir un jardinier permacole aguerri ! Reportages, interviews, conseils saisonniers, articles de fond et dossiers thématiques, voilà le programme !

Cette revue s’adresse à tout jardinier amoureux de la nature, désirant produire une partie de son alimentation tout en favorisant la vie dans son jardin, comme nous.

Vous souhaitez en savoir plus ? Lire un extrait ? Cliquez ici 😉🌱

Fermons la parenthèse, nous vous souhaitons une bonne lecture !

Au potager le mois d’août est surtout synonyme de récoltes. Mais si vous souhaitez continuer à récolter des choses dans votre potager durant l’automne et l’hiver prochain, c’est le bon moment pour y implanter vos cultures. Même si les vacances battent leur plein pour certains, on ne s’ennuie pas au potager au mois d’août !

Les semis du mois d’août : laitue, épinards, radis d’hiver, roquette, claytone de Cuba, oignons nouveaux, choux-raves, fenouils, betteraves, navets, blettes, persil (sous serre), chicorée, moutardes…

Le temps des boutures

Pour faire ses boutures de vivaces et d’arbustes, prélevez 7 ou 8 rameaux qui ont poussé dans l’année, parez-les (c’est-à-dire retirez-en les feuilles) sur 10 cm, et plantez-les dans un pot profond ou en pépinière, au jardin.

Veillez ensuite à les conserver à l’ombre et à les maintenir légèrement humides. Les plants ainsi produits pourront être transplantés au printemps suivant, quand ils seront assez vigoureux.
Ci-contre, une bouture de Feijoa.

bouture feijoa

Changer l’eau des abreuvoirs

Si vous avez des animaux, essayez de changer l’eau des abreuvoirs le plus régulièrement possible. En cette saison, l’eau chauffe rapidement et devient un vrai nid à bactéries. Remplacez donc régulièrement cette eau : vos animaux vous remercieront. Pensez également à placer ces abreuvoirs à l’ombre, pour éviter une surchauffe et leur permettre de boire à l’abri du soleil. Si possible choisissez un endroit dégagé, afin que des chats et autres prédateurs soient plus embêtés s’ils étaient tentés de chasser ! 😉

Protégez vos cultures

Lorsque les températures augmentent rapidement au début de la saison, le soleil tant attendu par le jardinier devient rapidement trop chaud pour les jeunes plants. Pendant les journées chaudes, il est intéressant de protéger les cotylédons et les premières feuilles des plantes que vous venez juste de planter. Un voile d’ombrage ou du blanc de Meudon permet de rafraichir les serres en été. Pour les cultures en extérieur, des cagettes disposées à l’envers offriront une bonne protection contre les UV à ces petites pousses fragiles. Laissez ces protections quelques jours après la plantation.

choux cagette protection
Les cultures d’automnes qui sont implantées aux mois de juillet et août peuvent rapidement prendre un coup de chaud. Vous pouvez les protéger avec des cagettes que vous récupérez au supermarché ou au marché à côté de chez vous.

Si votre potager a chaud en été, vous avez peut-être pensé à l’ombrage ? Olivier Puech a écrit un article sur le sujet dans un article sur toutes les méthodes d’ombrage au potager.

D’autres activités à faire au potager en août :

Vérifiez la présence d’oeufs de piéride sous les feuilles de chou, gare aux chenilles !

Taillez vos arbres selon les principes de la taille douce et utilisez ces tailles en paillage au pied des fruitiers ou autre.

Récupérez les graines de vos plus beaux fruits, tomates, poivrons, lorsque vous les préparez en cuisine.

Récupérez tous vos noyaux de fruits pour réaliser des semis de fruitiers !

Séchez vos fruits lors des épisodes de chaleur, les figues s’y prêtent très bien, entre autres : étalez-les coupées en deux sur un support, et protégez-les ensuite des insectes avec une moustiquaire.

Prenez soin de vos petits fruits

Une fois vos cassis et groseilles récoltés, vous pouvez en profiter pour les entretenir et favoriser leurs futures productions de fruits ! Ces plantes ont une appétence particulière pour les litières composées de tontes, de feuilles mortes, de résidus de taille. Elles aiment les ambiances de sous-bois, alors n’hésitez pas à rajouter du bois mort.

Un petit désherbage, décompaction si besoin et un peu de matière organique stimulera la pousse des futures branches fructifères. Bonnes gelées de fruits !

gelée framboise

De l’eau pour fertiliser

Voilà une méthode à ne jamais oublier : l’eau est essentielle à la minéralisation de la matière organique ! C’est l’engrais n°1 au potager 😉 Il s’agit de la dernière phase de transformation de nos apports de paillage et autres : les micro-organismes finissent de digérer la matière et rendent les minéraux qu’elle contient disponibles pour les plantes. Ainsi, plutôt que de chercher des recettes d’engrais maison, on peut veiller à ce que le sol soit toujours légèrement humide. Cela permettra aux minéraux d’être plus disponibles pour vos plantes !

laitue arrosage
La laitue aime pousser les pieds dans l’eau !

Paillez les plantes en pot

Vous allez peut-être rire, mais ce n’est pas une blague ! Protéger la terre de vos plantes en pot est très efficace pour limiter les arrosages et nourrir doucement vos cultures. Et surtout elle limite le désherbage.

Notre recette : une première couche de vert, consoude, ortie, ou autre finement hachée. En seconde couche, 1 cm de broyat de bois, ou de feuilles mortes broyées à la main. Vous limiterez les arrosages et le tout est très esthétique ! Attention : ne paillez pas des boutures non ligneuses en pot : les tiges, fragiles, pourraient pourrir. Ou faites en sorte que le paillage ne touche pas les tiges.

Faire sécher ses récoltes

En voilà une activité intéressante ! Sécher ses récoltes au soleil est relativement facile à mettre en place : une table, un drap et éventuellement une moustiquaire pour protéger les plantes des mouches et des guêpes, et c’est parti ! Pour un séchage optimal, il est possible de rentrer chaque soir les plantes en train de sécher pour leur éviter la rosée du matin. On peut aussi attendre un épisode caniculaire pour être sûr que les plantes soient bien desséchées. Dans tous les cas, une seule règle d’or : prendre du plaisir !

tomates sechees voiture
Vous pouvez faire sécher vos récoltes dans une voiture, nous l’avons testé avec les tomates et les figues et par grosse chaleur, ça fonctionne parfaitement !

S.O.S mes feuilles de tomates sont enroulées

Ce n’est pas grave ! L’incidence de ce symptôme est assez faible sur la production et le développement des pieds. Si votre sol est sec, arrosez tout de même pour éliminer l’hypothèse de la sécheresse. Pour éviter ce phénomène, voici quelques conseils :

irriguez régulièrement votre sol

• évitez les excès d’azote

• ne pas planter dans un sol gorgé d’eau

paillez le sol si possible. Avec ces quelques mesures, le nombre de pieds atteints baissera forcément.

Aller plus loin Ephytia a réalisé un article sur cette question.

Affaiblir les vivaces les plus tenaces

Liseron, chardon, chiendent, potentille… Elles donnent toutes du fil à retordre au jardinier ! Pour les affaiblir, un bâchage long est intéressant : avant de cultiver une zone, on peut la bâcher durant une année. Les vivaces seront détruites à 90+% à condition de passer un coup de bêche sur les bords de la bâche afin de trancher les éventuelles racines qui pourraient nourrir les adventices depuis l’extérieur.

Néanmoins, une solution sans plastique est également possible : vous pouvez les affaiblir ! Pour se faire, passez toutes les semaines et coupez ces plantes au collet, tout simplement.

Cette technique les empêchera de constituer leurs réserves, et affaiblira les pieds. Ce n’est pas la panacée, mais le rapport effort fourni/résultat est très intéressant !

liseron invasif
Le liseron peut rapidement prendre le dessus sur les potagères au grand dam des jardiniers. En coupant toutes les repousses, d’années en années, il devrait finir par disparaitre. Il faudra également veiller à nourrir son sol pour qu’il se décompacte.

Réaliser ses herbes de Provence

Faciles à faire et tellement plus goûteux que ceux du commerce, les mélanges d’herbes séchées se réalisent en ce moment. C’est donc le moment de piéger ces goûts en bocaux, pour s’en servir tout au long de l’année en cuisine…!

Des framboisiers toute la saison

Pour avoir des framboises tout au long de la saison, cultivez deux types de variétés : des variétés unifères et des variétés bifères, ou remontantes. Les framboisiers unifères produisent au printemps, et les variétés bifères produisent au printemps ainsi qu’en fin d’été. Pour forcer ces variétés bifères à produire au cœur de l’été, il faudra tailler à ras toutes les cannes cet hiver. Cela va empêcher la récolte de printemps d’avoir lieu, mais elle arrivera un peu plus tard dans l’été. Pour en savoir plus sur la taille des framboisiers, c’est par ici !

On peut ainsi diviser nos framboisiers en trois zones : une zone unifère, et deux zones bifères dont on alterne la taille à ras. Voilà une méthode pour picorer des framboises tout l’été.

recolte framboise

La mâche, généreuse et prolifique

La mâche se sème dès le mois d’août en pleine terre. Longue à germer, elle demande de la patience. Si vous n’avez pas ce temps à lui consacrer, vous pouvez planter directement des plants en mini-mottes. Vous pouvez commencer la plantation dès le 15 août. Les années suivantes, essayez de laisser un maximum de pieds monter en graines : la mâche est très prolifique et germe spontanément en fin d’été. Vous n’aurez plus qu’à venir prélever des plants en septembre et les repiquer où vous le souhaitez. Avec les années, vos planches seront remplies de graines et vous en retrouverez un peu partout.

Semis spontané de mâche au potager : il suffit alors de prélever des plants et de les replanter à bonne distance.

Vous souhaitez plus d’informations, de travaux à faire et de semis à ne pas oublier ? Consultez tous nos articles sur les calendriers de permaculture mois par mois !

Envie d’aller plus loin ?

Si cela vous intéresse, nous vous proposons un peu de lecture supplémentaire 😀

Vous ne le savez peut-être pas, mais nous éditons la première revue permacole à prix libre.  C’est une revue bimestrielle, numérique, dans laquelle nous vous donnons pleins d’informations pour devenir un jardinier permacole aguerri ! Reportages, interviews, conseils saisonniers, articles de fond et dossiers thématiques, voilà le programme !

Cette revue s’adresse à tout jardinier amoureux de la nature, désirant produire une partie de son alimentation tout en favorisant la vie dans son jardin, comme nous.

En vous offrant un abonnement, vous recevrez tous les deux mois la revue sur votre espace abonné et dans votre boîte mail.

La revue est un document PDF d’environ 80 pages qui regroupe de nombreux articles exclusifs sur la permaculture et le jardinage naturel. Comment gagner du temps, cultiver les bonnes plantes, faire les bonnes associations, adopter les bons réflexes…bref, améliorer facilement son quotidien et son jardin pour augmenter sa qualité de vie, tout simplement. C’est d’ailleurs notre devise : cultivez votre quotidien ! 

revue jardinage

Un calendrier des semis unique en son genre

Notre partenaire Terra-Potager propose un calendrier/almanach dans lequel vous trouverez des conseils personnalisés pour tous les semis de la saison, soit plus d’une centaine d’actions à réaliser pour récolter toute l’année. Le calendrier est disponible pour plusieurs climat, ce qui le rend unique en son genre. Les conseils pour chaque semis de l’année sont personnalisés en fonction de votre climat et de la date de semis (on ne cultive pas les carottes de la même manière en mars qu’en juillet !). Venez découvrir ce calendrier en cliquant sur le bouton ci-dessous. 

2 Commentaires

  1. Bonjour, vous parlez de la taille douce des fruitiers en août;
    est ce bien compatible avec une canicule à 30/35° ?
    je suis dans le Gard ; question pour cerisiers, abricotiers, amandiers, pommiers)
    merci d’avance

    Réponse
    • Si c’est de la taille douce, pas de souci : on le fait quand le souhaite. En été il y a parfois de forts coups de vent qui font tomber des branches, les arbres n’y voient pas d’inconvénient 🙂
      A bientôt

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Indiquez votre adresse mail pour recevoir vos dossiers

Comment aborder les engrais verts, associer ses cultures, ou encore quels sont les repères de cultures de chaque légume ? Distances de plantation, associations, besoins nutritifs, etc. Découvrez tout cela dans nos dossiers cadeaux à télécharger gratuitement ! Nous vous les envoyons directement par mail !

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Indiquez votre adresse mail pour recevoir vos dossiers

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Indiquez votre adresse mail pour recevoir votre extrait directement dans votre boîte mail

Cultivez votre quotidien et gagner en autonomie avec notre revue numérique ! Nous vous envoyons votre extrait directement dans votre boîte mail.

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, votre extrait arrivera d'ici quelques minutes ! 🙂 Pensez à vérifier vos boîtes SPAM et promotions, les e-mails automatiques s'y glissent parfois.

Indiquez votre adresse mail

Vous serez prévenu quand la formation sera en ligne. 

Merci !

associations de culture

Associations de culture : recevez gratuitement notre guide !

Découvrez notre méthode infaillible pour ne plus rater vos associations de culture ! 

Pour recevoir ce guide, il vous suffit de vous inscrire ci-dessous. À très vite ! 

Merci ! Vous pouvez vérifier votre boîte mail, vos dossiers vous arriveront d'ici quelques minutes ! 🙂

Pin It on Pinterest

Share This